Vive tension entre Wada du Game et BK-Mc Fresh dans leurs albums « coup d’Etat » et  l’État de siège »

Dans un pays fragilisé par la politique et d’un troisième mandat à l’horizon, les rappeurs de la News génération prennent le pouvoir d’assaut. 

Après le coup d’Etat du 2 octobre 2019, marquant l’an  61 ème  de l’indépendance de la Guinée  mal négocié par les putschistes (gnamakala,straiker ,maxim BK,gwada maga,Mc fresh) dans un style de rap moins engagé ou le public s’attendaient   à une  altercation avec le gouvernement, les boss de la News générations se sont attaqués aux rappeurs en herbe et à l’ancienne école dans sa musique intitulée <avant moi et après y personne>ou <Quand je pause avec des rappeurs qui n’ont pas de flow oulala ça m’excite> ou encore < des rappeurs me sussent pour un feat > des pics mal digéré par l’interprète d’overdose Wada du game (WDG) qui a  sorti un album dénommée « État de siège » histoire de mettre les choses à l’heure place.

Après une altercation avec le docteur Straik dans le petit merdique, l’enfant chéri du ghetto déclenche un nouveau clash aux groupes putschiste.

Une affaire qui démontre que l’image de la old school (ancienne école) et la nouvelle génération se lancent  dans une guerre médiatique sans cesse.

Est-ce une confirmation pour le wada où le début d’une guerre ?

 

Histoire à suivre…….

 

 

Salifou camara pour afriquevision. Info

contact@afriquevision.info