Syligate : Amadou Diaby et Tham Camara s’attaquent   

Après plusieurs études de l’affaire qui mine l’instance footballistique guinéenne, la chambre de jugement de la commission d’éthique indépendante a infligé  ce vendredi 16 août de lourdes sanctions contre  Amadou Diaby, premier vice-président de la Fédération guinéenne de football et Paul Put, ancien entraineur de l’équipe nationale. L’organe accuse les deux hommes d’avoir s’abimé dans corruption. Le premier écope  une condamnation de 7 ans, dont 5 fermes  d’interdiction d’exercer toute activité relative au football avec une amende de 25000 euros et le second, lui est interdit à vie toute activité sportive en Guinée et le paiement d’une bagatelle de 100 000 euros.

Après cette  lourde  sentence contre le numéro deux  de la Féguifoot, Amadou Diaby  et le président de la commission d’éthique indépendante, Amadou Tham Camara, se livrent à des attaques  à travers  des médias interposés.

Exaspéré de la  décision rendue, Amadou Diaby, a régi chez nos confrères de Football Factory, : ‘‘Mes chers amis et frères je vous informe que je suis condamné à 7 ans de suspension dont 5 ans fermes de toute activité liée au sport et à une amende  de 25 000 euros sans jugement par la commission d’éthique de la Fédération guinéenne de football, sans aucune preuve dont le président a expressément dissuadé  Paul Put de se présenter à une confrontation avec moi le 7 août 2019’’.

Il poursuit, ‘’nous apprenons curieusement que Paul Put a pris la clef des champs déjà le 8 août 2019 à travers un exploit d’huissier transmis au comité exécutif le 16 août 2019.

Sans répondre aux observations de mes avocats de 17 pages sur le rapport de la commission d’éthique de 02 pages et sans la moindre preuve à mon encontre, la commission d’éthique, comme la première fois me condamne, à travers un tract distillé par la presse dont je n’ai pas encore reçu notification.

J’indique que le Président de la commission d’éthique (Amadou Tham Camara, NDLR) a été récusé en vain par mes avocats pour être le Directeur de Guinée news, l’organe de presse le plus acharné dans la calomnie à mon égard.

Je suis serein et vous assure que je me battrai contre ces cabales et complots avérés pour laver mon honneur’’, a-t-il renchérit.

En réaction, Tham chez nos confrères de Guinee7, met au défi Amadou Diaby et invite l’intéressé de prouver ses accusations.

« Je suis serein et j’attends des preuves d’accusations de Diaby, contre ma personne. Il faut savoir que contrairement aux propos du désormais ex premier vice-président de la Féguifoot, notre média guineenews a traité  essentiellement qui lui sont favorables », a martelé le spécialiste des questions sportives.

Ce samedi les avocats de Diaby ont emboité  le pas de leur client, sans pourtant indiquer s’ils vont saisir d’autres juridictions pour contester.

 

Mariam Keita pour afriquevision.info

contact@afriquevision.info