- A la une, Actualités, Mines, Mines & Environnement

Rio Tinto et des cadres du ministère des mines tiennent enfin leur première réunion sur le développement des blocs 3 et 4 du Simandou en Guinée

Le comité de suivi du projet d’exploitation des blocs 3 et 4 de la riche réserve de fer du Simandou(Sud) a tenu une première réunion le mardi 23 février 2021 en présence des responsables guinéens et ceux de la compagnie anglo-australienne, Rio Tinto, a indiqué à Westaf Mining une source du ministère guinéen des Mines.

En qualité de président dudit comité, le conseiller principal du ministère des Mines, M.Nava Touré, aura comme interlocuteur direct Nigel Jones, directeur du projet Simandou.

Les deux hommes seront accompagnés par des cadres qui espèrent, ensemble, faire avancer un projet qui traîne depuis 1997.

« Ils veulent présenter un autre projet. Cette fois-ci, ils semblent résolus à avancer sur le projet d’exploitation », a dit à Westaf Mining, un haut responsable du ministère des Mines.

Ancien président du Comité technique, chargé de la Révision des contrats et conventions miniers (CTRCCM), le conseiller principal du ministère des Mines, est considéré comme un homme intransigeant sur les principes, trainant une réputation solide d’incorruptible.

C’est lui qui avait piloté l’opération qui avait conduit entre 2011 et 2013 aux accusations de corruption contre la compagnie israélienne Beny Steinmetz General Resources (BSGR) dans l’acquisition des permis miniers sur les deux autres blocs du Mont Simandou (blocs 1 et 2), déclenchant une spirale dans laquelle le milliardaire franco-israélien, Beny Steinmetz, a toujours du mal à se remettre.

Steinmetz, qui vient d’être condamné il y a quelques jours par un tribunal suisse pour « corruption », a toujours nié toute action illégale en Guinée.

Il a d’ailleurs fait appel de son jugement et compte exiger la comparution de la principale accusatrice dans ce dossier, Mme Mamadie Touré, présentée comme une ex-épouse du défunt président Lansana Conté (1984-2008).

La mise en route du projet des blocs 3 et 4 serait une grande avancée dans le secteur du minerai du fer pour Rio Tinto, accusé d’avoir délibérément gelé l’immense actif constitué par la réserve du Simandou.

 

Par Westaf Mining

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision