- A la une, Actualités, Afrique, Economie, Mines, Mines & Environnement

Ouverture du 26ème forum indaba mining 2020 en Afrique du Sud

C’est parti pour le vingt sixième forum minier indaba mining 2020, qui s’est ouvert ce lundi 3 février à Cape Town en Afrique du Sud en présence de plusieurs délégations africaines et mondiales. La rencontre qui mobilise chaque année les décideurs, promoteurs et acteurs de la gouvernance minière dans le pays de Nelson Mandela est un espace d’échange sur les enjeux du secteur extractif en Afrique. Ce forum est également une opportunité pour les participants d’effectuer des rencontres B to B sur les ressources minières pendant les quatre jours de l’évènement.
Pour cette édition qui prendra fin le 6 février, de nombreux responsables des pays et entreprises minières ont pris part, parmi lesquels, le président de la Sierra Léone, Julius Maada Wonie Bio ou encore le premier ministre de la République Démocratique du Congo, Sylvestre Ilunga Ilunkamba.
Mining Indaba est la plus grande conférence minière consacrée aux investissements et projets miniers en Afrique. Elle concentre la plupart des compagnies minières, investisseurs et autorités minières publiques présentes sur le continent africain.
Ce rendez-vous annuel est la référence dans le secteur minier en Afrique, avec plus de 6000 invités (Présidents, ministres, représentants du secteur public, dirigeants du secteur minier) venant de l’ensemble du continent africain.
Dans son discours, le chef du gouvernement congolais a vanté les mérites du code minier de son pays, une manière d’attirer les investisseurs du secteur extractif à poser ses valises en RDC. « Nous rassurons les promoteurs miniers en ouvrant les grandes portes eux. Nous sommes un pays d’accueil », a tenté de persuadé les vendeurs d’illusion en mines.
Il a également indiqué que le code minier de son pays doit être pérennisé et appliqué pour que les congolais jouissent de leurs minerais. Selon lui, ce document qui règlemente le secteur minier congolais a favorisé l’augmentation des recettes, notamment les redevances minières.
Dans une salle archi-comble le représentant de Félix Tshisekedi a bougonné devant près de 1000 participants, que la nouvelle législation minière de la RDC de mars 2018, reflète les aspirations du peuple congolais dans la gestion de ses ressources minières, suivant toute la chaine des valeurs.

Illiassou Diallo depuis Cape Town pour afriquevision.Info
contact@afriquevision.info

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision