Les banques centrales investissent dans l’or et le cours grimpe

Les cours de l’or augmente notamment à cause des tensions internationales, l’affaiblissement du dollar et avec l’achat d’or des banques centrales

L’or est au plus haut depuis six ans. Cette matière première a progressé toute la semaine et a atteint son plus haut niveau depuis 2013, à 1 453,07 dollars l’once. Cela représente une hausse de 25% depuis août dernier. Avec les tensions internationales et l’incertitude économique, l’or redevient une valeur refuge.

Les banques centrales investissent dans l’or. Ce phénomène a été observé en Russie, en Chine ou encore en Turquie. Ces pays veulent s’émanciper du dollar et de ses contraintes :

« La Turquie fait quand même des échanges avec l’Iran. Si ça se voit trop, vous allez avoir les États-Unis qui interdiront à leurs banques de faire un quelconque négoce avec qui que ce soit », explique Jean-François Fort, fondateur d’Au Coffre.

« La Russie, la Chine, la Turquie utilisent l’or pour régler certains types d’échanges, parce qu’ils ne peuvent pas utiliser autre chose. S’ils utilisent de l’euro, c’est tracé, s’ils utilisent du dollar c’est plus que tracé. C’est une monnaie qu’ils n’ont même pas le droit d’utiliser sans demander l’aval de la FED.»

L’origine de cette flambée de l’or s’explique aussi par la situation internationale avec la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis et les tensions avec l’Iran, le dollar s’est affaibli. L’Europe vit, elle aussi, une période compliquée, notamment à cause du Brexit et de son issue incertaine. Dans ce climat de doute, l’or apparaît plus que jamais comme une valeur stable et de confiance.

 

RFI