- A la une, Actualités, Afrique, Amerique, Asie, Europe, Internationale, Monyen Orient, Societe

Classement RSF 2020 : la Guinée classée 110è et perd encore 3 points, loin derrière ses voisins

L’organisation mondiale de défense des journalistes, Reporters sans frontières (Rsf) a rendu public ce mardi 21 avril son classement mondial sur la liberté de la presse.
Dans un communiqué parvenu à la rédaction Afriquevision. Info, l’ONG indique que « Nous venons de dévoiler notre Classement mondial de la liberté de la presse 2020. Ce classement, qui évalue tous les ans la situation du journalisme dans 180 pays et territoires, démontre que la liberté de la presse sera durement affectée ces dix prochaines années en raison de cinq crises majeures: crise géopolitique (agressivité des modèles autoritaires), technologique (absence de régulations appropriées), démocratique (dénigrement de la presse et haine des journalistes encouragée par des chefs d’État démocratiquement élus), de confiance (suspicion en hausse envers les médias d’information) et économique (appauvrissement du journalisme de qualité) », a-t-elle souligné.

Selon elle, un autre facteur se rajoute sur ces points à la détérioration des conditions de travail des journalistes. « À ces cinq types de crises s’ajoute désormais une crise sanitaire. La pandémie du coronavirus sert en effet de prétexte à de nombreux gouvernements autoritaires pour mettre en œuvre la fameuse “doctrine du choc” : profiter de la neutralisation de la vie politique, de la sidération du public et de l’affaiblissement de la mobilisation pour imposer des mesures impossibles à adopter en temps normal. C’est le cas de la Chine (177e) et de l’Iran (173e, – 3 places), foyers de l’épidémie, qui ont mis en place des dispositifs de censure massifs. Mais c’est le cas aussi en Europe, en Hongrie (89e, – 2 places), où le Premier ministre Viktor Orbán a fait voter une loi dite “coronavirus” », dépeint l’organisme.

A les en croire, « Nous entrons dans une décennie décisive pour le journalisme. Le droit à une information libre, indépendante, pluraliste et fiable est de plus en plus menacé. Pour que cette décennie ne soit funeste pas pour la liberté de la presse, pour que les journalistes puissent continuer d’exercer cette fonction essentielle de tiers de confiance dans nos sociétés, notre mobilisation est plus que jamais indispensable.
Pour cette édition, la Norvège, première depuis 4 ans, reste en tête. Elle est suivie de la Finlande (2è) et du Danemark (3è). La France est 34è, devancée par les pays africains comme la Namibie (23è), en tête du classement en Afrique), Cap-Vert (25è), Ghana 30è, Afrique du Sud 31è.

Le Royaume-Uni est 35è, les États-Unis sont 45è, le Canada 16è, le Japon 66è, la Chine 177è et la Russie 149è.
Quant à la Guinée, elle perd 3 points et se retrouve à la 110è place du classement. Elle est devancée par tous ses voisins. Comme par exemple le Sénégal (47è), Côte d’Ivoire (68è), mais la grande surprise de l’année c’est le Bénin (longtemps surnommé le Quartier latin de l’Afrique) est tombé à la 113è place, un phénomène qui pourrait s’expliquer par l’emprisonnement du journaliste Ange, toujours incarcéré dans les geôles, le Nigeria, première puissance économique du continent, frappé par la guerre terroriste se retrouve 115è.
Et le pays de l’Erythrée (178è), Turkménistan (179è). La Corée du Nord, dirigé par un régime ultra autoritaire ferme la porte du classement (180è),

Pour rappel, RSF publie chaque année depuis 2002 un Classement mondial de la liberté de la presse, analysant la situation de 180 pays et territoires. L’ONG examine le pluralisme, l’indépendance des médias, la pratique de l’autocensure, le cadre légal… pour chaque pays étudié. Les scores sont calculés à partir d’un questionnaire proposé en vingt langues à des experts du monde entier, doublé d’une analyse qualitative, précise Reporters sans frontières dans une note.

Cette étude de référence permet parfois à certains régimes de corriger leurs façons d’ouvrir l’environnement médiatique.

Cliquez ici pour lire le classement mondial 2020 de la liberté de la presse 

Karaiba Diaby pour Afriquevision.info
contact@afriquevision.info

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision