Alpha Condé:  »Je ne vais plus défendre quelqu’un, qui est cité dans un scandale de corruption »

La  conférence débat sur l’impact de la corruption sur le développement économique et social de la Guinée  s’est tenue ce samedi 5 mai 2018 à Conakry.  Organisée par l’Association des jeunes directeurs des affaires financières, acteurs pour le changement. Cette rencontre a connu la présence du président et les membres de son gouvernement. Pour la circonstance,  Alpha Condé a brouillé davantage les participants en s’érigeant comme un véritable meneur de lutte contre les pratiques liées à  la corruption. Apparemment irrité du classement de la Guinée parmi les pays les plus corrompus  au monde.

Alpha Condé s’est illustré devant une foule garnie par  les membres de son gouvernement. Selon lui, la corruption est un problème très complexe. Et pour lutter contre la corruption en Afrique ce n’est pas simple, à en croire le locataire de Sehkoureya.  Dans le même ordre d’idée, il indique qu’il y a la corruption partout même en Europe. «  La différence est que dans les grands pays, la corruption est conjoncturelle ». C’est-à-dire un ministre d’un de ces pays, ne signe pas un contrat. Mais en Afrique, la corruption est structurelle.  C’est-à-dire que le ministre qui signe un contrat qu’est-ce qu’il fait ? s’interroge-t-il,  vous proposez la route 10 milliards et l’autre propose 20 milliards, déplore Condé.

« Je ne vais plus défendre quelqu’un, qui est cité dans un scandale de corruption » s’indigne-t-il

Voilà comment cette pratique nuisible est organisée en Afrique, a renchérit Condé.

Mamadou 3 Diallo pour afriquevision.info

contact@afriquevision.info