- A la une, Actualités, Afrique, Politiques

Sénégal: Amadou Mame Diop élu président de l’Assemblée nationale dans une ambiance chaotique

Les nouveaux députés Sénégalais ont tenus leur pression inaugurale dans une atmosphère inédite où les élus se sont battus au point qu’un arsenal de gendarme a été déversé dans l’hémicycle pour sécuriser la séance de vote du président de l’institution.

Une rentrée parlementaire houleuse ce lundi pour les députés élus le 31 juillet dernier. Les parlementaires, convoqués ce lundi matin, ont élu le président de l’Assemblée après plusieurs heures de retard et dans une ambiance chaotique. Il s’agit d’Amadou Mame Diop, issu de la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakaar.

« Je serai votre président. Le président de tous les députés. Ensemble pour relever les défis d’une assemblée constructive… »

Amadou Mame Diop, de la majorité Benno Bokk Yaakaar, a obtenu 83 voix sur 84 votants. Le député-maire de Richard-Toll a été élu à l’issue d’un scrutin boycotté par l’opposition, dans une atmosphère de grande confusion : après plusieurs heures de débats, d’invectives, de cris et de bagarres, les gendarmes sont intervenus dans l’hémicycle.

Deux points étaient à l’origine des blocages. D’abord le cas des députés qui sont également ministres : pour l’opposition, c’est une incompatibilité, ils auraient dû démissionner. Ensuite, il y a une divergence sur les bulletins de vote pour le poste à la présidence de l’Assemblée.

Pas de candidat unique pour l’opposition

L’opposition, de son côté, n’avait pas réussi à s’entendre sur un candidat unique. Les leaders de la coalition Yewwi Askan Wi avait finalement choisi Barthelemy Dias, maire de Dakar comme candidat. Mais le maire de Guediawaye, Ahmed Aidara, du même camp, était aussi sur les rangs. Enfin, Wallu Sénégal avait choisi Mamadou Lamine Diallo.

Mamadou Lamine Diallo, membre de Wallu, regrette cette absence de consensus. « C’était mon option dès le départ, bien que la question n’était pas simple. Dans nos anticipations, on n’avait pas discuté de cela auparavant. Malheureusement on est dans une situation un peu serrée, imprévue. A partir de ce moment-là, les concertations n’ont pas été suffisantes. » Malgré cela, « la majorité mécanique », c’est fini, ajoute le député après les débats tendus de lundi. « C’est normal que l’opposition marque son camp ».

Dans la majorité, la candidature d’Amadou Mame Diop annoncée lundi matin a été une surprise. Aminata Touré, tête de liste nationale Benno Bokk Yaakaar pour les législatives et pressentie pour le poste, avait quitté l’hémicycle avant la procédure de vote. Amadou Mame Diop succède donc à Moustapha Niasse au perchoir.

Lors des élections législatives, le camp présidentiel avait emporté de justesse une majorité absolue de 83 députés, grâce au ralliement de Pape Diop. L’opposition des coalitions Yewwi Askan Wi et Wallu Sénégal avait obtenu au total 80 sièges. Ci-dessous la vidéo de la scène. 

  • width=

 

Avec RFI

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision