- A la une, Actualités, Societe

Procès de M’Mah Sylla: un accusé confirme le viol par deux de ses confrères médecins

Après Dr Patrice LAMAH et Daniel LAMAH, c’est le tour du médecin Sebory Cissé de comparaître devant le tribunal de première instance de Mafanco. Poursuivi pour des faits de,  »viols avortement suivi de meurtre » de M’Mah Sylla, le médecin Cissé a commencé à livrer sa part de vérité dans cette affaire.

Devant la barre, Sebory Cissé a nié les faits qui lui sont reprochés. Le médecin déclare avoir été le sauveur de la demoiselle M’Mah Sylla. Dans sa narration, il indique tout ce que ces prédécesseurs ont dit devant le tribunal est contraire à la vérité. Dr Sebory Cissé confirme les propos de M’Mah Sylla concernant le viol collectif par les deux médecins : « Patrice Lamah aurait voulu sortir avec la défunte. Un jour la fille est allée chez Patrice et elle aurait été violé là-bas. Le jour où elle est venue à la clinique à Tombolia, Patrice l’a donné un jus et elle n’a pas voulu, mais elle a pris et s’est endormi. Patrice l’a violée. C’est cette deuxième violation que la fille est tombée enceinte. Après Patrice l’a donné 100.000 FGN pour venir chez Dr Célestin (en fuite). Là-bas aussi, Célestin l’a violée pour dire que comme  »je te suivis depuis longtemps tu as refusé », aujourd’hui c’est mon tour » déclare Célestin.

Et du poursuivre: « C’est quand la fille a piqué crise qu’ils ont emmené M’mah Sylla dans ma clinique à 2h du matin. Quand la fille m’a expliqué j’ai dit à la famille de porter plainte. Après Patrice Lamah et Daniel Lamah ont pris mes pieds pour me demander pardon. Quand Daniel Lamah est venu dans ma clinique, il a pleuré. C’est comme ça j’ai dit à la grand-mère de M’mah Sylla que sa fille n’a pas de kyste, mais plutôt un avortement. Après j’ai dit aux parents de porter plainte contre les gens là. Mais ils étaient préoccupés par l’état de santé de M’mah Sylla » a-t-il expliqué.

Poursuivant sa narration, l’accusé ajoute ceci : « La plaît de l’opération était à 35mm. Ils ont déchiré l’utérus. Tous les intestins étaient pourris. Les sels passaient par là-bas. C’est comme ça, je l’ai pris pour la deuxième fois. J’ai fait deux parages (opérations) (….) Quand elle été évacué à Ignace Deen j’ai dit à Daniel Lamah de remettre le rapport que j’ai fait à nos collègues médecins d’Ignace Deen. Ils ont refusé pour berner ces gens-là aussi. Daniel m’a dit que l’opération de là-bas aussi n’a pas réussi. Donc ils sont en train de chercher les 8 millions, demander par les médecins. Le lendemain un garde de l’eco17 est venu me voir à la clinique pour me dire d’aller là-bas. Je n’avais même pas déjeuner. On m’a dit d’attendre. Je suis resté quelques heures plus tard, on m’a envoyé à l’eco3 de Matam. C’est l’a qu’on m’a dit les faits qui mets sont reprochés. C’est comme ça je me suis retrouvé à la maison centrale» a-t-il indiqué.

S’agissant le sacrifice fait par la famille de M’Mah Sylla, l’accusé Sebory Cissé déclare que c’est Dr Célestin qui serait à la base: « Célestin est venu le matin pour me dire de faire de sacrifice. C’est Célestin qui avait demandé. Mais il est passé par moi pour informer la famille. Par ce qu’il n’a pas osé dire ça à son père » a-t-il conclu.

Après avoir donné sa première version des faits, le président du tribunal a renvoyé le dossier pour la suite des débats au 22 novembre 2022.

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision