- A la une, Actualités, Economie, Societe

Poursuite judiciaire contre la FESABAG: « Nous n’avons pas mis en cause la justice» rétorque Abdoulaye Sow

La décision du tribunal rendue contre Ecobank et Afriland Bank n’a pas été du goût de la fédération syndicale des banques, assurances et micro finance de Guinée. Face à cette situation, la FESABAG a haussé le ton pour dénoncer contre le verdict. C’est ce qui a poussé le procureur général près la Cour d’appel de Conakry d’instruire le tribunal de première instance de Kaloum, d’engager sans délai des poursuites judiciaires contre cette structure syndicale.

Dans une note adressée au procureur près le tribunal de Kaloum, le parquet a mentionné que les propos tenus par les syndicalistes lors de leur manifestation, sont constitutifs des faits «d’atteintes au respect dû à la justice, de diffamation et d’injures à l’encontre de l’institution judiciaire et des magistrats, faits prévus et punis par les dispositions des articles 363, 364 et 739 du code pénal». Selon Abdoulaye Sow, les travailleurs et leur banque sont en dangers. « Aujourd’hui les travailleurs sont en danger, par ce que nos  banques sont en grand risque d’être mis en péril. Vous prêtez de l’argent à un client, vous ouvrez en sa faveur une ligne de crédit pour importer lui, tu nous dis tu n’as pas d’argent, on paye à ta place. On te demande de rembourser tu ne rembourse pas la banque, on va en justice jusqu’à la cour d’appel nous sommes condamnés avec une grosse exécutoire de payer ces montants au client. Ça c’est extrêmement grave. Au niveau de Afriland Bank, c’est une tête qui a été avalisé en faveur d’un client pour enlever une marchandise. Il a donné lui-même, une garantie de deux milliards il a donné son numéro en hypothèque et l’échéance il n’a pas d’argent. On paye à sa place ? Et on veut que nous, on rembourse ça. Donc on est en train d’aller mettre en danger les épargnants avec ses clients pour leur argent. Parce que demain si une banque met sa clé à la poche les épargnants n’auront pas leur argent»

Poursuivant son allocution, le secrétaire général de la FESABAG, le rôle d’un syndicat est celui défendre le travail, et leur travailleurs. Parce que croît-il s’il n’y a pas de travail, pas de travailleurs. « Si nous voyons nos banques en difficulté, on est obligé de nous lever pour défendre nos institutions….. La décision de la cour d’appel est exécutoire. Nous sommes à la cour suprême. Nous n’avons pas mis en cause la justice. Nous avons dit que nous sommes citoyens pour des décisions douteuses. Il faudrait que la justice guinéenne regarde mieux. Comme nous ne nous respectons de rien je ne fais aucun commentaire. Nous pensons qu’avec le mouvement d’hier ça incite tous les travailleurs du secteur financier. Nous avons alerté. Si les dispositions ne sont pas prises nous serons dans l’obligation d’user de tous les moyens légaux en notre possession pour que le droit soit dit» a-t-il conclu lors de l’émission mirador ce vendredi 15 juillet 2022.

 

Amadou Tidiane Diallo

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision