- A la une, Actualités, Politiques

Manifestation du FNDC en Guinée : « Pour le moment nous observons la situation» (GOHA)

Quarante-huit heures avant la manifestation pacifique projetée par le FNDC, les positions se renforcent. Dans un entretien accordé à notre rédaction ce lundi 20 juin 2022, le président du groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA) a donné sa position par rapport à cette manifestation. Chérif Abdallah Haidara annonce que le GOHA est pour l’heure en observation sur la situation.

Bien que le président du GOHA avait annoncé publiquement soutenir le CNRD, lors de sa prise de pouvoir le 05 septembre dernier, Cherif Abdallah Haidara commence à douter. S’il n’a pas encore décidé de participer ou pas à la manifestation pacifique du 23 juin contre la gestion de la junte, l’homme d’affaires reste tout de même ouvert à tout. « Vous savez moi en tant que citoyen Guinéen quand la situation se pose, nous avons toujours, je pense que les discours vont dans tous les sens. Nous ne voulons pas à ce que la transition échoue. Parce que si elle échoue encore nous allons revenir en arrière. Nous avons lutté contre le troisième mandat, parce qu’on ne pouvait pas accepté que le mal continue. Je pense que je suis l’un des premiers guinéens qui a fait une vidéo pour soutenir colonel Mamady Doumbouya à l’époque le jour ils ont pris le pouvoir.  Nous espérons toujours qu’il ait une ouverture entre tous les acteurs du pays et le CNRD pour pouvoir travaillé pour l’intérêt de la Guinée. Il n’y a pas de raison qu’il y ait des tiraillements» plaide l’opérateur économique.

Longtemps membre du FNDC, Cherif Abdallah Haidara dit être observateur cette fois-ci. Malgré tout, il invite les nouvelles autorités à sécuriser les opérateurs économiques et leur bien : « Moi je suis un observateur avertis. Je suis en train de voir la situation sur le terrain. Tout ce que je vais demander aux uns et aux autres c’est d’épargner les opérateurs économiques par rapport aux mal que nous avons connus, des destructions de biens publics et privés. Parce que si on touche un cheveux d’un opérateur économique nous allons réagir et conséquemment. Donc nous espérons que la sécurité sera là pour protéger les opérateurs économiques et de leur bien. Pour le moment, nous observons la situation. Et nous voulons qu’il ait l’unité et l’entente. Nous voulons à ce qu’il ait dialogue réel et sincère entre tous les acteurs du pays pour que la transition se passe convenablement. Parce qu’il ne faut pas qu’on écoute les personnes qui cherchent des intérêts personnels et qu’on laisse l’intérêt général du pays. Parce que dès qu’un nouveau pouvoir arrive, ils ont des nouveaux amis. Et je pense que les autorités ne doivent pas écouter ça. Ils doivent ouvrir le dialogue quand on est président de la République, vous êtes président de tout le monde » a-t-il déclaré.

 

 

Amadou Tidiane Diallo

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision