- A la une, Actualités, Afrique, Societe

Mali: la ville garnison de Kati où siège Assimi Goïta visée par une attaque terroriste

Ce vendredi, peu après 5h TU, des tirs nourris et des explosions ont été entendus dans la ville garnison de Kati, près de Bamako. Au moins deux appareils ont été aperçus dans le ciel de la localité.

Tout a commencé par au moins deux explosions ce vendredi matin 22 juillet, peu après 5h TU. C’est une partie du camp de Kati, fief de la junte militaire situé à 15 km de Bamako, qui a d’abord été visé. Selon deux témoins interrogés par RFI, une seconde explosion a été rapidement entendue. Et très rapidement, des tirs nourris ont suivi. « L’objectif est clair, c’est dirigé contre les responsables de la junte », a déclaré à RFI un habitant de Kati.

Dans la confusion, des témoins ont vu des hélicoptères dans le ciel de la ville. Près de deux heures après les premiers coups de feu, un calme apparent serait revenu, selon des témoins. Le gouvernement malien n’a pas encore communiqué sur l’affaire. Attaque jihadiste ? Règlements de compte au sein de l’armée ? Personne ne s’avance pour le moment.

En fin de matinée, les Forces armées maliennes ont annoncé avoir « repoussé une attaque terroriste contre la caserne de Kati ». Selon les Fama, l’attaque a été menée avec « 2 véhicules piégés » et le bilan provisoire est de deux assaillants neutralisés. « La situation est sous contrôle et le ratissage est en cours pour débusquer les auteurs et leurs complices », ajoute la même source.

Ces événements interviennent au moment où l’envoyé spécial de la Cédeao pour le Mali, Goodluck Jonathan, est à Bamako. Après avoir rencontré jeudi une partie de la classe politique et le ministre de l’Administration territoriale, une rencontre avec le président de la transition, le colonel Assimi Goïta, est prévu ce vendredi matin.

 

RFI

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision