- A la une, Actualités, Afrique, Politiques

Macron entame une tournée dans plusieurs pays africains

Comme l’avait révélé Financial Afrik, Emmanuel Macron se rendra au Rwanda, les 27 et 28 mai prochains. Un «déplacement longue distance» selon l’Elysée, qui constitue une visite historique dans la lignée de celle effectuée, en février 2010, par Nicolas Sarkozy après des années de brouille diplomatique entre les deux pays.

Ce déplacement intervient à un moment charnière de la relation bilatérale quelques semaines après la publication du rapport de la mission Duclert évoquant les fautes «accablantes » de la France sur la période séparant sa coopération militaire avec le régime de Juvenal Habyarimana jusqu’au déclenchement du génocide contre les tutsis et les hutus démocrates d’avril à juin 1994.

Arrivé le 27 mai, tôt dans la matinée, Emmanuel Macron délivrera un discours solennel au mémorial de Guisozi, ce que n’avait pas fait Nicolas Sarkozy lequel s’était contenté d’une conférence de presse au cours de laquelle il a évoqué des «erreurs » de la France. «La prise de parole est ici plus solennelle», précise-t-on à l’Elysée. «len Qui plus est depuis un lieu hautement symbolique de cette période ». Le général français Jean Varret sera d’ailleurs du voyage. Responsable de la mission militaire à Kigali de 1990 à 1993, ce dernier avait été relevé de ses fonctions pour ses prises de position critiques envers la politique française dans ce pays durant cette période.

Emmanuel Macron profitera par ailleurs de son séjour pour inaugurer un nouveau centre culturel francophone en présence de plusieurs artistes mais aussi de Louise Mushikiwabo, ancienne cheffe de la diplomatie rwandaise et actuelle secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Signe de la normalisation définitive de la relation, Paris devrait, enfin, soumettre aux autorités du pays le nom d’un diplomate pour le poste d’ambassadeur. Depuis plusieurs années, la chancellerie françaises est gérée par un chargé d’affaires. L’économie n’est pas oubliée. Une délégation d’une dizaine de chefs d’entrepriseest associée à cette étape. L’Agence française de développement (AFD) représentée par son DG, Rémi Rioux, signera plusieurs conventions.

A Prétoria les 28 et 29 mai, Emmanuel Macron sera également entouré de patrons tricolores notamment dans le domaine de la santé telles Sanofi mais aussi le groupe maritime CMA-CGM, Suez, Engie ou encore des starts-up. L’objectif est de prendre une part du plan lancé par les autorités sud-africaines pour soutenir la période post-Covid. Six milliards $ doivent être injectés dans l’économie du pays. Après un entretien avec son homologue Cyril Ramaphosa et un dîner d’Etat, Emmanuel Macron doit s’exprimer, le lendemain, depuis un campus en présence d’étudiants mais aussi de chercheurs et de partenaires internationaux comme la Société financière internationale (SFI) ou encore le représentant de l’Allemagne.

Cette visite sera ponctuée par un entretien avec le philosophe Achille Mbembe, principal intervenant au sommet Afrique-France de Montpellier, en juillet prochain. Il sera suivi par une rencontre avec la communauté française de Prétoria. Cette étape intervient alors que la France s’est engagée à donner 30 millions de doses de vaccins d’ici fin 2021 dans le cadre de l’initiative Covax, mécanisme de fourniture vaccinale pour les pays les plus pauvres. Une annonce faite, le 20 mai, dans le cadre du sommet de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Par Financialafrik

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision