- A la une, Actualités, Afrique, Economie, Mines, Mines & Environnement

Le prix de l’aluminium grimpe après le coup d’Etat en Guinée

Le 13 septembre dernier, quelques jours après le coup d’Etat en Guinée, l’aluminium pour livraison immédiate s’est négocié à 3 000 dollars la tonne, affichant une progression de 48 % depuis début 2021. Presque un mois plus tard, le métal poursuit son ascension.

Lundi 11 octobre sur le London Metal Exchange (LME), la tonne s’est négociée à 3 072 dollars, son plus haut pic depuis le mois de juillet 2008. Déjà sur une tendance haussière depuis le récent coup d’Etat en Guinée et les inquiétudes connexes pour l’offre de bauxite, le métal continue son ascension cette fois à cause de la baisse de la production due aux problèmes énergétiques en Chine, premier producteur mondial.

En effet, depuis quelques semaines dans l’Empire du Milieu, les fonderies d’aluminium sont obligées de limiter leur production en raison du coût élevé de l’électricité. La situation s’est aggravé la semaine dernière suite à des inondations dans une grande région productrice de charbon, combustible qui compte pour 60 % dans le mix énergétique du pays.

Pour Nitesh Shah, analyste chez WisdomTree cité par Reuters, l’aluminium devrait continuer de monter. Selon lui, des prix de 3 300 à 3 400 dollars la tonne sont envisageables d’ici fin 2021, à moins que la demande se calme dans le sillage de la situation de l’économie mondiale.

Si ces prévisions s’avèrent exactes, cela devrait affecter les cours des matières premières comme la bauxite et de l’alumine. Le prix de l’alumine grimpe déjà sur le marché, atteignant 478 dollars la tonne, son plus haut en 3 ans. En dehors de la Guinée qui doit suivre de près cette situation en tant que deuxième producteur mondial de bauxite, le Ghana est aussi concerné, car non seulement il produit de la bauxite, mais il veut développer une industrie nationale de l’aluminium.

 

Agence Ecofin

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision