- A la une, Actualités, Annonces, Economie, Publireportage

Le FIDA et la Guinée aident les populations rurales à se remettre des effets de la pandémie de COVID-19

Communiqué. Rome, le 30 juin 2021 – Le Fonds international de développement agricole (FIDA) accordera à la République de Guinée un don pour améliorer la résilience de plus de 2 123 familles d’exploitants agricoles pauvres, qui tentent de faire face à la pandémie de COVID-19. Ce don permettra un accès rapide à des intrants, à des informations, à des débouchés commerciaux et à des liquidités.

Malgré la richesse de ses ressources naturelles, la Guinée est l’un des pays les plus pauvres d’Afrique. La faible productivité agricole, le manque d’emplois rémunérés, les difficultés d’accès aux services financiers et le mauvais état des infrastructures rurales sont autant de facteurs de pauvreté. Le potentiel agricole du pays est considérable, mais peu exploité: si les sols et les conditions météorologiques sont grandement favorables à l’agriculture, seuls 25% des terres arables sont cultivés. La plupart des exploitants guinéens pratiquent une agriculture familiale axée sur les cultures vivrières, principalement les céréales (riz et maïs), les tubercules et l’huile de palme. Le secteur agricole représente 20% du produit intérieur brut. La demande croissante de denrées alimentaires est portée par la croissance démographique (2,5% en 2016) et l’urbanisation (38% de la population en 2016, contre 33% en 2006).

Grâce à son Mécanisme de relance en faveur des populations rurales pauvres, le FIDA allouera à la Guinée une enveloppe de 530 840 USD pour appuyer les activités des producteurs ruraux en favorisant la production, le développement des filières et l’accès aux marchés. Les bénéficiaires visés auront accès à des intrants agricoles, à du matériel agricole de base pour la production et la transformation des aliments, à une assistance technique, ainsi qu’à des formations pour accroître leur productivité. Ils recevront également des kits de production composés de semences (riz, maïs et légumes), d’engrais et de produits phytosanitaires.

« Ce don octroyé à la Guinée démontre l’engagement du FIDA à soutenir le Gouvernement guinéen dans la lutte contre les effets de la pandémie de COVID‑19 sur les populations, notamment celles qui vivent dans les collectivités les plus reculées et les plus vulnérables du pays », a déclaré Haoua Sienta, directrice de pays du FIDA pour la Guinée.

En Guinée, les femmes et les jeunes comptent parmi les segments les plus vulnérables des populations rurales. Les femmes assument divers rôles dans l’agriculture, comme la production, la transformation ou le petit commerce. Toutefois, bien qu’elles soient reconnues comme égales aux hommes sur le plan juridique, les femmes rurales restent désavantagées: elles ont un accès limité aux intrants agricoles, aux conseils techniques, aux solutions techniques les plus efficaces, à la propriété foncière et à la prise de décisions. Seulement 22% des femmes adultes sont alphabétisées, contre 44% des hommes. Le faible niveau d’éducation des femmes rurales entrave directement leur accès à l’information et aux services de vulgarisation agricole, et limite leur capacité à subvenir à d’autres besoins en matière de production.

Un mécanisme sera établi dans le cadre du projet afin de promouvoir l’accès aux ressources financières pour les jeunes et les femmes vivant dans les zones rurales du pays. Les interventions menées encourageront l’entrepreneuriat rural en associant les jeunes et les femmes au développement de leur collectivité et en attirant dans le secteur agricole les jeunes diplômés sans emploi et les migrants de retour au pays, objectifs déjà poursuivis dans le cadre du Programme national d’appui aux acteurs des filières agricoles (PNAAFA).

Le don appuiera également 450 microprojets de petits producteurs et coopératives de jeunes menant des activités rentables, orientées vers le marché et fondées sur des plans d’affaires dûment fournis. Il financera en outre des investissements à destination des prestataires de services financiers ruraux et de la Faîtière des associations de services financiers de Guinée, que le FIDA a contribué à mettre sur pied et à renforcer depuis des dizaines d’années.

L’unité de gestion, déjà opérationnelle, du Projet visant l’agriculture familiale, la résilience et les marchés en Haute et Moyenne Guinée (AgriFARM) sera chargée de coordonner le projet financé par ce nouveau don, de manière à réduire les coûts de gestion et à assurer une synergie entre les activités. Elle veillera également à la mise en place d’une collaboration étroite entre les partenaires d’exécution locaux et le Ministère guinéen de l’agriculture.

Depuis 1980, le FIDA a investi 206,2 millions d’USD dans 14 projets en Guinée, pour un coût total de 443,8 millions d’USD, dans l’intérêt direct de 651 450 ménages ruraux.

Pour rappel, le FIDA investit dans les populations rurales en les dotant des moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer leur résilience. Depuis 1978, il a octroyé 23,2 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons, dans le cadre de projets dont ont bénéficié quelque 518 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est situé à Rome, centre névralgique des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

 

 

 

Contact:

Bakary Coulibaly

Division de la communication

ba.coulibaly@ifad.org

+221 774 504 539

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision