- A la une, Actualités, Societe

Guinée: la pollution sonore nocturne, un danger aux conséquences incalculables

Les questions relatives à la pollution sonore nocturne font partie des mesures primordiales pour la santé publique, d’autant plus que nombre de Guinéens ne trouvent pas le sommeil, car gênés dans leur domicile par la diffusion de musiques émanant des bars, boîtes de nuit et autres lieux de loisir. Ce, à des heures tardives, parfois à longueur de nuit.

Il est temps de faire cesser ces nuisances sonores nocturnes à proximité des lieux d’habitation, à cause des graves conséquences suivantes qu’elles peuvent provoquer lorsqu’elles sont subies, quotidiennement, au fil des années : morts prématurés, troubles du sommeil, hypertensions, risques cardiovasculaires accrus, gênes diverses entraînant des hospitalisations. Sans oublier les pertes de productivité, ou encore les troubles de l’apprentissage, notamment chez les enfants, les élèves, les étudiants, etc. Autrement dit, la pollution sonore qui agresse jusque dans les lieux de repos nocturne, abîme notre stock de capital humain. Or, nous avons besoin d’un capital humain de qualité pour porter notre compétitivité.

Agir pour supprimer la pollution sonore nocturne, pourtant interdite par nos textes, c’est aimer son pays, sa population. Il appartient donc à tous les Guinéens d’en faire un objectif sacré.

D’où la nécessité, dans un premier temps, d’utiliser les médias pour sensibiliser nos populations, en attendant la concrétisation, dans notre pays, d’un plan national de prévention du bruit (PNPB) qui décrira notamment les actions à mener pour réduire l’exposition de nos populations au bruit.

Le Pnpb sera organisé en trois grandes parties : Évaluer[1], Sensibiliser[2] et Agir[3].

Ce qui aura pour effet de réduire le coût social non négligeable de ces pollutions sonores nocturnes. S’il le faut, par la contrainte et la sanction.

La qualité de l’environnement sonore de nos compatriotes est une préoccupation, pour une meilleure qualité de vie sur toute l’étendue du territoire national.

Ibrahima Bah, Respect des deniers publics et du citoyen, rdpcguinee@gmail.com

Docteur en Sciences économiques, écrivain, auteur de manuels scolaires

 

[1] Déterminer la nature et l’ampleur des nuisances sonores nocturnes.

[2] Rappeler à chacun que la qualité de l’environnement sonore est vitale pour notre santé et que, par conséquent, nous sommes tous concernés (gêneurs et gênés).

[3] Suppression de la pollution sonore.

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision