- A la une, Actualités, Environnement, Mines & Environnement

Journée internationale  des forêts : la ministre guinéenne de l’environnement invite les citoyens  à protéger davantage  les Forêts  

2013 est l’année où le 21 mars est devenue officiellement « la Journée internationale des forêts », reconnue comme telle par les Nations Unies. Cette journée symbolique est l’occasion de rappeler les principaux services rendus par la forêt et d’afficher un objectif ambitieux d’arrêt de la déforestation illégale. 

Pourquoi cette  Journée internationale des forêts ?

L’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 21 mars comme Journée internationale des forêts. Cette Journée a pour objectif de célébrer tous les types de forêts et d’arbres (même hors forêt) afin d’augmenter la prise de conscience quant à leur importance pour la vie sur Terre et pour les sociétés humaines.

Chaque Journée internationale des forêts est un rappel pour que les citoyens du monde respectent davantage les forêts et la formidable biodiversité qui y trouve refuge. Cela doit impérativement passer par une exploitation forestière raisonnée et durable. Malheureusement, la bonne gouvernance, quand elle existe, n’est pas suffisante car les forêts font l’objet d’un commerce illégal massif et destructeur.

C’est pourquoi, le Directeur général de la FAO José Graziano da Silva a proposé  que les pays visent un objectif Zéro déforestation illégale dans le cadre du débat post-2015. « Dans de nombreux pays, la déforestation illégale dégrade les écosystèmes, réduit la disponibilité en eau et restreint l’offre de bois de feu, autant de facteurs qui compromettent la sécurité alimentaire, en particulier pour les pauvres », a expliqué M. Graziano da Silva lors d’une cérémonie en l’honneur de la Journée internationale des forêts. « Mettre un terme à la déforestation illégale et à la dégradation des forêts aiderait considérablement à éradiquer la faim et l’extrême pauvreté et à assurer la pérennité des ressources. »

Les activités organisées autour de cette journée peuvent prendre la forme de parcours pédagogiques, de sensibilisation du grand public mais aussi de campagnes de plantation d’arbres et d’engagements d’entreprises pour l’exploitation de bois certifié.

En Guinée, cette journée de mercredi 21 mars 2018  a été célébrée sous la houlette de la ministre de l’environnement des Eaux et Forêts, Madame  Assïatou Baldé

Pour marquer  cette journée internationale des forêts, le ministère tutelle dans son rôle de sauvegarde des zones forestières a organisé une cérémonie dans l’enceinte du  jardin botanique de la Camayenne dans la commune de Dixinn, crée vers le 1898 par le gouverneur à l’époque  Noël Ballaye, est  bâti sur 12 hectares.

A cette occasion, Madame Assiatou Baldé, ministre de l’environnement  entouré de ses cadres  a intensifié davantage des actions en faveur des forêts. A la différence des  années antérieures, le thème de cette année est  « Forêts et villes durables »  avec comme slogan « faisons de nos villes des lieux plus verts et plus saints, où il fait bon vivre ! »

Dans sa communication, Assiatou Baldé  a signifié l’importance de protéger et de conserver les patrimoines forestiers, qui constituent l’un des remèdes du réchauffement climatique, dont l’humanité traverse de nos jours. Elle a également martelé  le sens de la prise en compte « de l’importance des arbres et des régions boisées ». Une manière d’interpeller tout le monde sur le fait que « l’urbanisation croissante ne doit pas nécessairement être synonyme de villes polluées ».

Pour faire face  à la protection et à la gestion des zones forestières, la ministre de l’Environnement  en appelle aux citoyens à éviter la déforestation, qui est un phénomène destructif de la nature. Par ailleurs, elle a  regretté le fait que le personnel de la direction nationale des eaux et forêts soit vieillissant : c’est pourquoi elle invite les responsables du  corps des conservateurs de la nature à faire des propositions en vue de relever tous les défis qui assaillent nos forêts, il faut aussi     «  préparer la relève », a-t-elle égrainé.

Comme d’habitude, la journée a été meublée par des plantes d’un certain  nombre de pépinières propice pour la nature.

 

DIALLO Mamadou  pour afriquevision. Info

concta@afriquevision.info

 

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision