- A la une, Afrique, Internationale, Societe

BringBackOurGirls: Les terroristes de la secte Boko Haram ont libéré au moins 80 filles de Chibok

Les terroristes de la secte Boko Haram ont libéré au moins 80 écolières des plus de 200 filles de Chibok qui ont été enlevées dans le nord-est du Nigeria il y a trois ans, selon les responsables.  La libération serait intervenue après des pourparlers avec le gouvernement, dont les détails n’ont pas été confirmés. Une source militaire a déclaré que les filles étaient actuellement à Banki près de la frontière camerounaise pour des vérifications médicales avant d’être transportées par avion à Maiduguri, la capitale de l’État de Borno. Les informations non confirmées sur les médias sociaux indiquent que le nombre de filles libérées est entre 50 et 62 ans.
L’enlèvement des filles de Chibok a déclenché un tollé mondial et a suscité une énorme campagne de médias sociaux. “Je peux confirmer qu’elles ont été libérées”, a déclaré un haut responsable, et des sources de sécurité dans la ville de Banki, dans l’État de Borno, ont déclaré qu’ “au moins 80 filles de Chibok” ont été libérées.Le père de deux filles disparues, Enoch Mark, a déclaré qu’il avait été informé de la libération
Le site Web Sahara reporters a cité une source disant que les filles libérées étaient maintenant dans la ville de Banki dans l’état de Borno, en attente d’un transport aérien. Elles seront emmenées dans un endroit sûr, selon la source, avant d’être réunies avec leurs familles.
Beaucoup de filles de Chibok étaient des chrétiennes, mais ont été forcées à se convertir à l’islam et à épouser leurs ravisseurs pendant leur temps en captivité.

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision