- A la une, Mines

Mines : Action Mines Guinée au chevet des acteurs de la société civile

Dans le cadre d’outiller les acteurs de la société civile, les médias et étudiants sur la nouvelle norme ITIE 2016, notamment ses innovations, l’ONG Action Mines a organisé un atelier de renforcement des capacités du 16 au 17 Février à NOVOTEL. Cette séance tenue grâce à l’appui technique et financier de Naturel Ressource Gouvernants Institute (NRGI), avait pour objectif de familiariser, d’enrichir leur lexique et niveau d’intervention sur cette étape importante pour la transparence dans la gestion des affaires minières en Guinée. Egalement identifier des actions prioritaires de la société civile pour son appropriation et le suivi de la mise en œuvre de la norme.

Pour le Directeur Exécutif d’Action Mines, cet atelier intervient au moment où le rapport ITIE 2014 vient d’être publié et celui de 2015 est en cours aussi de voir jour. Cette formation nous a permis d’avoir beaucoup plus d’informations dans ce domaine. NRGI à un double engagement en Guinée, notamment l’accompagnement du gouvernement dans la réforme du secteur minier et le renforcement des capacités de la société civile, a indiqué Amadou Bah.

De son côté, la formatrice, Evelyne Tsagué responsable Afrique Francophone de NRGI, a souligné que «  les ressources naturelles sont épuisables, c’est pourquoi il est primordial de trouver des voies et moyens permettant à nos concitoyens d’avoir non seulement des activités alternatives auprès des mines, mais aussi améliorer leur conditions de vie, d’où d’ailleurs l’une des vocations de NRGI ». Plus loin, elle martèle que son organisation est membre du conseil d’administration de l’ITIE international, il faut se réjouir de cette institution de la production des rapports, et est aujourd’hui on est en phase de chercher les outils nécessaires d’identification des véritables propriétaires réelle des entreprises minières.

Pour atteindre ce pari, il est incontournable de renforcer les capacités des organisations de la société civile, qui sont des organes de veille, d’alerte et proposition, ce qui leur facilitera de mieux intervenir dans ce secteur, d’où l’objectif de cette formation.

Pendant ces deux jours, les participants ont échangé sur les différentes sessions, dont les défis de la mise en œuvre de l’ITIE en Guinée, l’ambition de la norme ITIE 2016 et ses nouveautés, collecte des revenus, données sur la production, transferts et paiements infranationaux et tant d’autres.

Au sorti de la formation, les participants ont exprimé leur satisfaction et saluent l’initiative. Par ailleurs, ils encouragent la pérennité de ce genre de séance, qui ne fait que renforcer leur capacité de production et d’intervention sur le terrain.

Mamadou Diallo

About alkanenews

Read All Posts By alkanenews