Washington : Trump accuse le Canada de “trahison” après l’échec du G7

Le Premier ministre canadien a répété que les nouvelles taxes douanières américaines sur l’acier et l’aluminium frappant la Canada étaient “insultantes”.

“Un poignard dans le dos”. Les Etats-Unis ont accusé dimanche 10 juin le Canada de “trahison” lors du sommet du G7 qui s’est terminé sur un fiasco après la volte-face du président américain Donald Trump contre ses alliés qu’il a menacés de droits de douanes alourdis.

“C’est une trahison, il nous a doublés, pas seulement le président Trump mais aussi les autres membres du G7”, a tonné dimanche sur CNN Larry Kudlow, le principal conseiller économique de Donald Trump, qui a concentré ses attaques sur le dirigeant canadien. “Il y a un siège réservé en enfer pour tout dirigeant étranger qui s’engage dans une diplomatie de la mauvaise foi avec Donald Trump et tente de le poignarder dans le dos quand il s’en va”, a renchéri sur Fox News le conseiller présidentiel pour le commerce, Peter Navarro.

Des taxes “insultantes”

Les Etats-Unis réagissaient à des déclarations du Premier ministre canadien Justin Trudeau après le départ de Donald Trump du G7. Celui-ci a répété que les nouvelles taxes douanières américaines sur l’acier et l’aluminium frappant la Canada étaient “insultantes”, au regard de l’histoire entre les deux pays. Auparavant, il avait salué le texte signé par les sept; considéré comme un pas vers la désescalade et le dialogue. A la suite de ces déclarations, Donald Trump a brusquement retiré son soutien au communiqué final du sommet de deux jours à La Malbaie (Québec).

Selon Larry Kudlow, la réaction de Donald Trump était également destinée à ne pas “montrer de faiblesse” avant son sommet avec Kim Jong Un sur la dénucléarisation de la Corée du Nord. Le cabinet de Justin Trudeau a indiqué qu’il n’avait fait que répéter des propos déjà prononcés auparavant.

 

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *