Tibou Kamara, sur le fil du rasoir ?

En français facile. Pour répondre à une volonté vis-à-vis d’une situation donnée. Par la nature des choses, cette résolution ne doit pas prendre du temps – c’est « Oui » ou « Non ». Tibou Kamara, le conseiller personnel du chef de l’Etat, par ailleurs, ministre guinéen de l’Industrie et des PME, serait dans la langue de bois au sujet des soupçons de démission que certaines rumeurs prêtent à sa personne au sein du navire gouvernemental sous Kassory Fofana. Par ailleurs, il s’agirait pour bon orateur d’afficher le plus clairement possible son avis personnel sur la question de la « nouvelle Constitution – en dépit d’ailleurs, il faut le dire, de son démenti au sujet de sa « démission » depuis le Maroc. À présent, l’impératif du moment l’oblige à s’affranchir du stress des rumeurs. Car les habitudes gouvernementales, semblent-elles, sont consécutives à la solidarité des membres d’un gouvernement à voyager ensemble, à ses risques et périls !

 

Moussa Diabaté, journaliste