Que reste-t-il de la Guinée sous Alpha Condé ?

Ce n’est guère exagéré de s’interroger à ce niveau de la fin du mandat présidentiel d’Alpha Condé de ce qui reste de la Guinée pour les guinéens. Celui qui dit avoir bénéficié d’un pays et non d’État semble ne même pas laisser aux populations ce pays dont les guinéens se plaisaient à louer les louanges.
Après près de dix de gouvernance du régime Alpha Condé, alors que l’on pensait ces pratiques derrières nous, des cas de tortures et d’arrestations arbitraires refont surface avec plus de finesse pour ne pas attirer l’attention de ceux qui financent les projets de développement que le peuple ignore, la communauté internationale.
Les révélations à la barre des anciens détenus du Front national pour la défense de la constitution ne doivent guère être mises dans les oubliettes. Il faut les analyser et les porter haut afin que le monde sache ce qui s’est réellement passé lors du kidnapping des leaders du FNDC.
De tout temps, il est établi que la seule et unique chose dans laquelle excelle ce pouvoir c’est les rêveries au point où la parole d’État ne sert plus à grande chose. Combien de guinéens accordent encore du crédit à ce que disent nos gouvernants ? N’est-ce pas là l’État dont parlait Niestche dans Ainsi parlait Zarathoustra ?
Cet État devenu un monstre froid qui ment froidement et désormais avec une telle rapidité que l’on serait à même de dire que Niestche n’avait jamais imaginé cela car il n’en a pas fait cas.
Parallèlement à cela, ce que ce régime Alpha Condé a fait de la Guinée par le bradage des ressources minières et autres ne sait jamais fait en Guinée. Aujourd’hui, tout sur quoi la Guinée pouvait bâtir son développement par un financement interne a été bradé : c’est le cas de Simandou, du Port… avec son lot de pollution de l’environnement.
En somme, tout ce qui se passe à la CENI est l’accomplissement de ce que ce régime compte laisser de la Guinée aux guinéens : le chaos. Le peuple doit refuser cela en agissant au sein du FNDC avec la prise en compte de la question électorale dans les revendications. Car si lutter contre le 3ème mandat est la priorité, s’attaquer aux stratégies pouvant aider le régime Alpha Condé à réaliser son 3ème mandat doit être la tactique.

 

Fodé BALDE
Homme politique guinéen
La Guinée d’abord