Plusieurs acteurs africains de la gouvernance des industries extractives à l’école des mines au Cameroun

Comme chaque année, plusieurs acteurs du monde de la gouvernance minière en Afrique francophone prennent part  depuis le 29 juillet 2019  à la formation sur la gestion des ressources naturelles sur le continent à l’Université d’été de Yaoundé au Cameroun.

C’est la  neuvième édition de cette initiative de Natural Resource Governance Institue (NRGI). Les participants composés des acteurs de la société civile, des journalistes, des députés, élus locaux, des cadres de l’administration minière  et des travailleurs dans les sociétés minières, venus   de la Guinée, du Sénégal, de la république démocratique du Congo, du Congo Brazzaville, de la Côte d’Ivoire, du Cameroun et tant d’autres entrent ce lundi  dans  leur deuxième semaine de renforcement de capacité.

Retenus sur la base d’un appel à candidature et suivie d’une formation en ligne de trois mois, les trente  participants vont suivre pendant deux semaines de cours présentiel, les modules sur la production d’un contrat minier, la  politique économique  des industries extractives, le contenu local, la responsabilité sociale et sociétale des entreprises, les échappatoires, l’investigation journalistique dans les mines, le plaidoyer dans le secteur, le genre et industrie minière, l’indice de gouvernance de NRGI et tant d’autres.

Ces différents modules sont facilités par des experts venus de divers horizons. Par ailleurs, recrutés par l’institution américaine (NRGI).

La formation qui est  accompagnée d’une pratique sur le terrain sera sanctionnée par des attestions avant l’organisation d’une grande conférence débats, qui va clôturer la rencontre de cette année.

 

Félix depuis Cameroun pour afriquevision.info

contact@afriquevision.info