- A la une, Actualités, Societe, Sports & Culture

Ouverture des classes en Guinée : commerçants et clients s’alarment par la hausse des  prix des fournitures scolaires

Dans moins de 10 jours les élèves guinéens reprendront le chemin de l’école, c’est en tout cas ce qu’a décidé le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation. Mais à l’approche de cette ouverture des classes, les prix des fournitures scolaires flambent. Face à cette situation alarmante vendeurs et acheteurs crient.  Dans certains marchés notamment celui de Matoto le plus grand d’ailleurs de la commune, les clients se font rares et le prix des fournitures scolaires augmentent.

« Avant on payait le paquet du Bic à 20 000 et actuellement il est revendu entre 30 et 35 000 GNF prix en gros.  Les cahiers étaient à 150 000 le carton, de nos jours c’est 165 000 GNF. On est là et rien ne marche », se lamente un marchand  sous le couvert de l’anonymat.

« Nous sommes assis ici, il n’y a pas de clients pour le moment mais, peut-être qu’ils vont venir », espère Mamadou Oury Sall commerçant à Matoto.

Alpha Oumar Sow est vendeur de tenues scolaires, il parle d’une rareté de la clientèle cette année comparativement aux précédentes.

« Cette année-là y a beaucoup de difficultés, même là où nous  achetons en gros,  c’est très cher. Les clients viennent discuter, quand on leur dit les prix, ils nous disent que c’est très cher ».

Plusieurs commerçants de cette grande commune de Conakry émettent des doutes quant à l’effectivité de la rentrée des classes le 16 novembre  prochain.

 

Haoulatou Sow

 

 

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision