Ousmane Kaba : ‘’la Guinée ne bénéficie aucune taxe sur les 60.000 tonnes de bauxite’’

Communément appelé  scandale géologique, la Guinée  ne semble pas tirer  profit de son immense richesse naturelle. Malgré son boom bauxitique, sa réserve gigantesque de fer et d’autres minerais, ce pays de l’Afrique de l’ouest dirigé par Alpha Condé depuis bientôt dix ans  est loin d’être heureux de ses ressources naturelles en exploitation à outrance.

La Guinée est classée troisième pays exportateur mondiale  de bauxite derrière la Chine et l’Australie.  Mais la floraison des compagnies minières sur son  sol est en  déphasage  avec le niveau de vie de la population. Selon Ousmane Kaba, économiste et leader du parti PADES, le tintamarre qui est au tour du tripatouillage de la constitution par le clan présidentiel tourne sur la spoliation des ressources minières.

« Le pays est géré par un gouvernement  rentier. C’est pourquoi, la seule  vocation de cette affaire de présidence à vie est de favoriser un clan mafieux de continuer à s’enrichir davantage sur les mines ».

Pour lui, ils ont pillé l’économie du pays. « Ils veulent se tremper de plus avec leur mentor dans le pillage des ressources naturelles en générale, mais surtout sur l’exploitation des gisements miniers ».

A en croire, le député et ancien ministre de l’économie, la Guinée ne tire aucun bénéfice sur le taux de production élevé dans le secteur minier. « La République de Guinée ne génère rien en termes de taxe  sur les  60.000 tonnes de bauxite extraites. C’est du jamais vu et c’est extraordinaire ». Alors que pour lui, cette manne rentière favoriserait à booster la sphère économique du pays. « Ces fonds aurait déjà permis de financer les infrastructures  routières en Guinée. Mais,  malheureusement le fléau de  la corruption et le détournement enregistrés dans le secteur extractif ont fait que seule une clique moribonde empoche cette rente. Rien n’est versé au trésor public, d’ailleurs je lance ce défi au gouvernement de mettre sur la place publique  les montants déversés par les entreprises minières dans les caisses de l’Etat », a indiqué le président du PADES à l’occasion de l’assemblée hebdomadaire de sa formation politique.

Pour rappel, selon les rapports de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives en Guinée (ITIE), chaque année les mines contribuent à plus de deux mille milliards de francs guinéens à l’Etat, soit plus de 25% à l’économie nationale.

 

Mariam Keita pour afriquevision.info

contact@afriquevision.info