- A la une, Actualités, Annonces, Energie, Environnement, Mines, Mines & Environnement, Publireportage

Nordgold et SUMEC signent un contrat de construction d’une nouvelle centrale électrique de 33 MW dans sa Lefa mine en Guinée

La société aurifère de Guinée vient de signer un contrat de 23 millions de dollars avec SUMEC. Selon le géant minier, cela permettra non seulement de diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 17 000 tonnes par an, mais aussi l’amélioration de la sécurité opérationnelle et de la stabilité de l’approvisionnement énergétique.

L’annonce a été faite par l’entreprise extractive évoluant dans la région de la haute Guinée. « Le groupe minier aurifère international Nordgold (« Nordgold » or the « Company ») et sa filiale la Société Minière de Dinguiraye (SMD) annonce la signature à Londres, Royaume-Uni, le 20 avril 2020 d’un contrat avec SUMEC, le groupe leader chinois de services de production, membre clé de la National Engineering Corporation of China (SINOMACH), pour la conception et la construction d’une centrale électrique de 33 MW à la mine de Lefa qui réalise les plus grandes extractions d’or en Guinée », a indiqué la compagnie minière dans un communiqué.

Selon elle « La nouvelle centrale électrique au mazout remplacera la centrale existante, ce qui réduira la consommation de carburant pour la production d’électricité de 15% et d’huile de moteur de 30%. Ainsi, le projet permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 17 000 tonnes par an, ce qui est conforme aux objectifs de Nordgold en matière de lutte contre les changements climatiques, tout en manifestant l’engagement de l’entreprise quant aux objectifs de développement durable de L’Organisation des Nations Unies », précise-t-elle.

A en croire, la société, « Hyundai Heavy Industries, la plus grande entreprise de construction navale au monde et l’un des leaders en production d’équipements lourds, fournira les principaux équipements de production pour la centrale de Lefa. La nouvelle centrale électrique réduira considérablement les coûts d’exploitation et garantira un approvisionnement énergétique stable pour la mine de Lefa tout au long du cycle de vie, qui est aujourd’hui supérieur à 15 ans. De plus, l’installation des systèmes de détection d’incendie dernier cri augmentera le niveau de sécurité des employés dès les premiers instants », a publié le leader en exploitation de l’or en Guinée.

« La conception et la construction de la station sont estimées à 23 millions de dollars et sa mise en service est prévue pour fin 2021 ».
Comme impact du projet, elle souligne que « Pendant la construction, des centaines d’emplois supplémentaires seront créés tandis que les matériaux de construction de base nécessaires comprenant le sable, le ciment, le gravier et autres, seront achetés auprès de fournisseurs locaux », rassure dans cette note.

Pour Nikolai Zelensky, PDG de Nordgold, « Même en ces temps difficiles, nous continuons d’investir en Guinée. La nouvelle centrale électrique est un projet important car elle permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’assurer un approvisionnement énergétique durable à l’entreprise. Nous sommes heureux d’avoir l’opportunité de travailler sur la construction d’une centrale électrique avec des partenaires expérimentés tels que SUMEC et Hyundai », a martelé le numéro un de l’industrie aurifère en Guinée.

Elle bougonne en ces termes, « Depuis l’acquisition de Lefa en 2010, Nordgold a investi plus d’un milliard de dollars en Guinée et a ainsi maintenu sa position comme l’un des plus grands producteurs d’or du pays. De 2011 à 2019, Nordgold a payé environ 200 millions de dollars en taxes et redevances. Près de 1200 personnes travaillent à la mine de Lefa. L’entreprise investit également des ressources considérables dans l’amélioration de l’infrastructure sociale des communautés locales. », S’est-elle- lamenté

Pour rappel, « Nordgold est une société internationale d’exploitation aurifère avec un volume de production de plus de million d’onces et 8 000 mille employés gérant dix entreprises (en Russie, au Kazakhstan, au Burkina Faso et en Guinée) et un certain nombre de projets prometteurs en Eurasie, en Afrique de l’Ouest, en Amérique du Nord et du Sud. Depuis sa création en 2007, la société a acquis son statut de leader mondial dans la construction de grands actifs miniers aurifères modèles, et a également prouvé son engagement envers les principes du développement durable, l’interaction avec les communautés locales et une attitude responsable envers la protection de l’environnement. Depuis 2013, Nordgold a construit trois entreprises d’extraction d’or, dont Bissa et Bouly au Burkina Faso et Gross en Russie », se vante l’entreprise.

A noter que les sociétés minières évoluant en Guinée souffrent énormément par le manque criard de l’électricité. Une situation qui hausse leurs charges et les poussent à produire elles-mêmes de l’énergie, histoire d’assurer la production ponctuelle des minerais.

Afriquevision.info
contact@afriquevision.info

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision