Mariage précoce : une inquiétude  pour les jeunes filles

Chaque année, plus de 12 millions de filles sont mariées de force avant l’âge de 18 ans. Ces filles voient alors leur droit à l’enfance et à l’éducation violé, et leurs perspectives d’avenir et d’évolution limitées. Le mariage précoce ou forcé  devient de plus en plus  récurrent en Guinée. La secrétaire  générale du club des jeunes filles leaders de guinée, Kadjatou Konaté  condamne et invite les parents à l’abandonner. 

Les causes : « L’inégalité des sexes, la pauvreté, l’absence de certificat de naissance, la non application des lois…et les conséquences « Violence et abus sexuels, risques pour la santé, déscolarisation et perpétuation du statut inférieur des femmes et de la pauvreté », étale  Kadjatou Konaté.

Elle poursuit son intervention par cette annonce : le mariage précoce est à la base des violences conjugales. Pour les éliminer, il faut donc  lutter contre  le mariage forcé, précoce ou encore enfant.

 

Haoulatou Sow pour afriquevision.info

contact@afriquevision.info