Les minerais de fer de Nimba en Guinée  seront désormais évacués par le Libéria

Alors que le pays est au bord du gouffre avec à la solde la crise sociopolitique, la Guinée à travers son ministre des mines a signé avec le Libéria un accord d’expédition de plusieurs catégories de minerais.  L’accord conclu entre les deux pays indique que les produits  miniers pourront être évacués  par les infrastructures portuaires libériennes. 

Selon le département des mines en Guinée, les substances minérales inscrites dans l’accord sont logées au sud du pays, autrement dit dans la région forestière. « Les projets concernés sont ceux situés dans des régions reculées près des côtes libériennes et qui ne peuvent être profitables avec l’exportation via les côtes guinéennes ».

Pour le ministre guinéen  des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, ce document paraphé entre les deux Etats sera bénéfique pour leurs économies. « Cet accord permettra la mise en production de gisements de fer (Nimba, Zogota, etc.) et de graphite (SRG) importants pour la diversification de la production minière guinéenne, et générera des bénéfices socio-économiques pour les deux pays », a-t-il martelé.

Ce nouvel accord règle le problème de transport, qui a longtemps bloqué de nombreux investisseurs pour le développement des ressources minières de la Guinée. C’est une bonne nouvelle pour plusieurs compagnies, dont HPX, la société du milliardaire américano-canadien Robert Friedland qui veut développer le gisement de fer du mont Nimba.

Mais pour rappel, Alpha Condé et son homologue Ivoirien Alassane Ouattara avaient signé dans un passé récent à Abidjan un accord transactionnel permettant aussi  l’évacuation de ces mêmes minerais via les infrastructures portuaires ivoiriennes en passant par le port de Sans Pedro. Ce dossier est-il remis en cause par son ministre, ou c’est l’annulation tout simplement ?

Dossier à suivre………

 

Félix pour Afriquevision.info

contact@afriquevision.info