Le visage des promesses non tenues d’Alpha Condé

De la parole aux actes, ce que révèle le rapport Lahidi est sans complaisance. En matière de santé, transport, travaux publics, accès à l’eau potable, desserte en électricité, actions sociales, industrie et PME, élevage et pêche, un tableau des promesses non réalisées brocarde le locataire de Sékhoutouréyah.

La plateforme Lahidi a publié, mercredi 30 octobre 2019, son 5e rapport partiel d’évaluation du niveau de réalisation des 33 promesses faites par Alpha Condé aux régions de Boké, Labé, Kankan et Nzérékoré.

Pour ce rapport, Mohamed Baro Condé, responsable de collecte des données explique que la plateforme Lahidi a déployé une équipe dans les régions concernées en octobre 2018 pour s’enquérir du niveau de réalisation des promesses et échanger avec les communautés. La méthodologie a consisté à la vérification des faits en les confrontant aux informations fournies par le gouvernement.

Après avoir recueilli de centaines des promesses sur le terrain, la plateforme juge nécessaire de ne prendre en compte que les promesses confirmées par au moins deux médias, d’élus locaux et d’administrateurs territoriaux. Et celles figurant également dans le Programme de gouvernance 2015-2020 d’Alpha Condé et dans la Déclaration de la politique générale de ses Premiers ministres.

Les différentes promesses sont réparties entre 8 secteurs: la Santé publique, le transport, les travaux publics, l’accès à l’eau potable, l’électricité, les actions sociales, l’Industrie et des PME, l’élevage et la Pêche. Sur les 33 promesses réparties en 8 secteurs, les Transports et Travaux publics enregistrent 11 promesses non tenues contre 10 promesses non réalisées au niveau de l’eau et l’électricité.

Par contre, aucun engagement pris par le chef de l’Etat et son gouvernement n’a été documenté dans les secteurs de la ‘‘Jeunesse’’, des ‘‘Sports et de la Culture’’. «L’explication que nous avons trouvée est que cela est lié au fait que les besoins de populations sont nombreux en matière de construction des routes. L’autre chose est qu’il y a beaucoup de besoins croissant en matière d’électricité à l’intérieur du pays. C’est ce qui explique que près de deux tiers des promesses concernent l’Eau, l’Électricité et les travaux publics », explique Alfa Diallo, le président d’Ablogui.

Boké et Labé

Sur 33 engagements évalués, seule la promesse de créer la Mutuelle financière pour les femmes de Macenta a été réalisée, soit environ 3 pour cent. Avec 50 pour cent de promesses non tenues, dans la région de Boké, les engagements du chef de l’Etat dans le domaine ‘‘Eau et Électricité’’ ont connu un début de réalisation grâce au Programme d’hydraulique en milieu rurale du Comité international de la Croix rouge (CICR) ayant permis de réhabiliter 30 forages sur 60 à Koundara. Mais dont le projet a pris fin en 2016. A Koumbia, le centre de santé amélioré est en cours de construction.

Dans cette région, 6 engagements du chef de l’Etat ont été répertoriés répartis entre santé publique, transport et travaux publics, élevage et pêche, eaux et électricité, et éducation. A ce jour, Lahidi constate que 70 pour cent des promesses ne sont pas encore tenues.

Dans la sous-préfecture de Kollet à Tougué aucune promesse faite par le président lors de sa visite le 6 septembre 2015 n’a été réalisée. Le lycée n’est pas construit, de même que le centre de santé amélioré. Alors que celui existant ne peut offrir que des soins primaires à près de 18.000 habitants de la localité.

A l’instar des autres aéroports régionaux, celui de Labé n’a pas encore été rénové comme promis dans le Programme de gouvernance 2015 – 2020.

Kankan et Nzérékoré

Sur les 10 engagements, 40 pour cent ne sont pas encore tenus. Sur les 60 forages, seulement 30 ont été réhabilités grâce au CICR. Le nouveau siège du Tribunal de première instance (TPI) de Kankan est aussi en cours de construction depuis mai 2019.

En ce qui concerne les grandes infrastructures hydroélectriques Fomi et Kobédou, les travaux de construction n’ont réellement pas encore débuté.

Dans la région de Nzérékoré, Lahidi dénombre 8 promesses réparties entre les secteurs des transports et travaux publics, eau et électricité, actions sociales et industrie et PME. La seule promesse réalisée par le président de la République se trouve dans cette région. Il s’agit de la création d’une mutuelle financière pour les femmes de Macenta avec un fonds d’un milliard de Francs guinéens.

Globalement, 45 pour cent des promesses ne sont pas encore tenues. Les travaux de construction de la route Kissidougou PK63- Guéckédou élargie au tronçon Guéckédou-Kondébadou lancés le 15 décembre 2018, et ne sont toujours pas terminés. Par contre, les 23 Km de la route d’intégration Lola-Danané (frontière Côte d’Ivoire), sont bitumés.

Les travaux financés par la Banque africaine de développement (BAD) à plus de 249 milliards de FG, sont censés prendre fin en novembre 2020.

 

Par Abdoul Malick DIALLO

In le Populaire