- A la une, Actualités, Politiques

Le RPG Arc-en-ciel, au crépuscule de sa gloire !

Tribune. Au crépuscule de sa vie, le RPG Arc-en-ciel peine à écrire son histoire avec des lettres de noblesse pour sa postérité.

Nul besoin d’être clairvoyant ou fin politologue pour affirmer que le RPG arc-en-ciel a entamé la dernière phase de sa vie comme un malade cancérigène dont le pronostic vital n’augure guère de l’espoir.

La seule question qui mérite réflexion par Alpha Condé et son gouvernement est de savoir  « qu’est-ce que vous voulez que l’histoire et le peuple de Guinée retiennent de vous ? ». C’est une question qui mérite réflexion car ni la corruption, ni la force ou le clientélisme ne pourraient entacher la véracité de cette réponse !

L’affirmation selon laquelle le RPG arc-en-ciel est sa dernière phase de vie, loin d’être subjective, sera soutenue par deux arguments non réfutables pour tout esprit éclairé.

La première, d’ordre irrationnelle, car relevant de la volonté divine qui a inscrit toute chose dans le temps. Oui, on a tendance à l’oublier, surtout au sommet de notre gloire. Tant de grands royaumes, de grands hommes qui ont marqué l’histoire de l’humanité par leur renommée ont fini par disparaître avec le temps. Seul le Bon Dieu demeure et restera éternel.

Le second argument repose une analyse historique de tous les partis politiques ayant atteint la magistrature suprême en Guinée en particulier, bien qu’il n’en ait pas eut une pléthore. Cependant, que ce soit le parti de Sékou Touré ou celui de Lansana Conté, aucun n’a pu renaître de ses cendres après la mort respectif des deux présidents.

À mon fort entendement, le RPG Arc-en-ciel n’en fera point exception pour la simple raison que comme les deux précédents, tous les pouvoirs étaient réunis en la personne du dirigeant, qui comme une malédiction se dissipent juste avec la mort.

En effet, le dénominateur commun de tous ces partis incluant le RPG, est d’avoir contribué à mettre en place un chef d’Etat fort en lieu et place d’un État fort de ses institutions garantes des libertés fondamentales, d’une séparation et indépendance des pouvoirs. En un mot, ils ont tous manqué de mettre en place un État au service de son peuple afin de conquérir son cœur et son âme. En bref, ils ont asservi le peuple au lieu de le servir.

Sans être fataliste, vous conviendrez avec moi que Koro Alpha a plus de souvenir que d’avenir et que dans son clan une guerre de succession se peaufine dans l’ombre à insu. Tous les stratagèmes possibles sont mis en place évidemment pour conserver le pouvoir après la chute du dictateur.

Seulement, deux données leurs échappent pour réussir le plan machiavélique : la volonté divine et celle du peuple épris de liberté, de justice, de paix et de progrès.

J’aimerais bien savoir alors quelle postérité le RPG Arc-en-ciel léguera à la Guinée dans un proche avenir car après dix ans au pouvoir son président Alpha a reconnu avoir échoué à son objectif.

Allons-nous nous attendre à un miracle avec ce troisième mandat acquis par un hold-up électoral ?

Qui vivra, verra !!!

 

Diallo Abdoulaye Bappy

Edmonton, Canada

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision