Le foot ne se résume pas aux sommes d’argent que l’on dépense : stop à la diversion !

Je viens de suivre le point de presse du président de la fédération guinéenne de football. Malheureusement ses arguments constituent une foutaise de plus vis-à-vis du peuple de Guinée.

Je précise au préalable que je n’ai ni confiance ni d’estime pour l’entraineur Paul Put. Mais je trouve que lui et son staff n’ont profité que des failles du mauvais système organisationnel de l’équipe nationale en s’adaptant aux habitudes chroniques des dirigeants. Sinon quel entraîneur étranger peut oser initier ce genre de pratiques révélées ainsi par Antonio Souaré ? Alors qu’il nous parle plutôt des causes qu’il lui revenait de soigner a priori au lieu des effets produits par le manque d’efficacité de son équipe dirigeante.

D’ailleurs qui ne connaît pas les pratiques de racket sur les joueurs de l’équipe nationale et des clubs locaux ? Combien de jeunes talentueux ont vu leurs carrières brisées parce qu’ils refusent de payer ? J’ai entendu plusieurs fois des anciens internationaux et journalistes dont Salam Sow et Amadou Diouldé  Diallo dénoncés en public ces réalités. Et ils ont été traités de drogué pour l’un et frustré pour l’autre.

Étant passionné du foot national, je fréquente nos stades depuis tout petit et j’ai beaucoup d’amis encore dans ce milieu pour savoir ce qui s’y passe.

Alors, trouver un bouc émissaire pour faire diversion sur l’échec structurel qui nous vaut autant d’humiliation à tout moment est un raccourci inacceptable. Cette communication du président de la FEGUIFOOT ressort tellement d’angles d’attaque contre son institution et le ministère de tutelle que je me demande ce qui a inspiré cette stratégie de justification. J’espère que la presse privée responsable et les spécialistes foot vont nous faire un décryptage objectif tout en sachant que les véritables fautifs vont dépenser beaucoup d’argent pour manipuler l’opinion publique afin de l’orienter sur la cible qui favorise leur maintien.

Je préfère ne pas aborder l’aspect de la nocivité du cancre Bantama Sow et sa clique de démagogues. Alors je me limite là.

Enfin, arrêtons surtout de croire aux thèses du complot partout. C’est de cette façon que nos dirigeants ont toujours fait diversion pour nous manipuler, nous diviser afin de continuer de nous sucer.

 

Aliou Bah

Président de l’organe provisoire de direction du MoDeL