Guinée : Du nouveau sur le recrutement dans l’armée (le ministère de la Défense)

Dans le cadre de l’application des dispositions contenues dans les différents  Communiqués de presse relatifs au recrutement des jeunes gens au sein des  Forces Armées Guinéennes, au courant de l’année 2019, l’organisation des  épreuves de présélection des candidats (es) a été déléguée aux Commissions  d’enquête de moralité placées sous l’autorité directe du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation.

A ce titre, le Ministre d’Etat Chargé des Affaires Présidentielles, Ministre de la  Défense Nationale demande au Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation de bien vouloir informer les préfets et les maires des cinq  (05) Communes de la Zone Spéciale de Conakry que l’organisation et la  conduite des opérations de présélection relèvent exclusivement de leurs compétences.

Ces opérations de présélection se dérouleront de la manière suivante:

1- Catégorisation des candidats (es) : pour l’ensemble des épreuves sportives et  intellectuelles, les candidats (es) seront répartis en deux (02) catégories:

a)- Première catégorie: elle regroupera les candidats détenteurs ou détentrices du baccalauréat ou baccalauréat et plus;

b)- Deuxième catégorie: elle sera composée de candidats et candidates ayant les niveaux inférieurs au baccalauréat ou qui sont détenteurs ou détentrices de  diplômes techniques et professionnels.

2- Epreuves sportives: pour chaque catégorie, les candidats seront répartis par sexe. Les épreuves sportives comporteront respectivement la course à pied, les  abdominaux et les appuis faciaux (pompes). Il est à noter que les éliminations des candidats (es) se font au fur et mesure du déroulement de ces épreuves.

a)- La course à pied: il s’agira, sans limitation de temps, d’effectuer une course à pied sur une distance de huit (08) kilomètres pour les candidats et de six (06) kilomètres pour les candidates.

b- Les abdominaux : les candidats (es) doivent, sans discontinuer, effectuer quinze (15) abdominaux; les deux bras croisés derrière la tête, les deux jambes  repliées et les deux omoplates touchant le sol;

c- Les appuis faciaux (pompes) : les candidats (es) doivent, la face tournée vers le sol, le corps gainé, les jambes bien allongées et la pointe des pieds au contact du sol, exécuter un mouvement de flexion des bras appuyés sur le sol en montant et en descendant jusqu’à quinze (15) fois consécutives.

3- Epreuves intellectuelles: les candidats et candidates ayant été retenus à l’issue des épreuves sportives seront soumis aux épreuves intellectuelles composées de dictées et questions dont le choix des textes sera fait en fonction des catégories citées ci-dessus, sans distinction de sexe. Ce choix est laissé à la discrétion des  organisateurs.

4- Effectifs maximums à présélectionner :

a)- Pour les Préfectures des chefs-lieux des Régions Naturelles à savoir: Kindia, Labé, Kankan et N’Zérékoré : trois-cents (300) candidats (es) par Préfecture ;

b)- Pour les Préfectures des chefs-lieux des Gouvernorats de Faranah, Mamou et Boké : deux-cent-cinquante (250) candidats (es) par Préfecture ;

c)- Pour les autres préfectures: deux-cents (200) candidats (es} par Préfecture;

d)- Pour les cinq (05) Communes de la Zone Spéciale de Conakry: deux-cent- cinquante (250) candidats (es) par Commune.

5- Dates des opérations de présélection des candidats (es) : les opérations de présélection commenceront, sur toute l’étendue du territoire le vendredi 05 avril 2019 et prendront fin le lundi 15 avril 2019.

A l’issue de toutes ces opérations de présélection, les listes définitives des candidats (es) présélectionnés seront établies et visées uniquement par les maires pour les cinq (05) Communes de la capitale; et à la fois par les Préfets et les maires des Communes urbaines pour les Préfectures. Toutefois, la Centralisation de ces listes se fait par les préfets au niveau des Préfectures.

Toutes les listes des candidats (es) présélectionnés seront disponibles à ces différents niveaux jusqu’à l’arrivée de la Commission Nationale de Recrutement.

 

Conakry, le 27 mars 2019

 

Le ministre d’Etat

 

Docteur Mohamed DIANE