Guinée : deux ministères évaluent les sociétés minières sur le respect de l’environnement

Dans le but de s’imprégner du niveau de respect du plan de gestion environnementale et sociale, par les entreprises extractives en Guinée, les ministères  de   l’environnement, des Eaux et Forêts et celui des mines et de la géologie ont initié une étude sur la vérification du degré de la mise en œuvre  des normes environnementales et sociales.

Cette étude qui a été confié à un cabinet international indépendant, dont le rapport a fait l’objet de présentation les 15 et 16 mai  au ministère des mines en présence de son homologue de l’environnement a touché toutes les sociétés minières. Dans ce document d’évaluation du plan de gestion environnementale et sociale, le cabinet a déniché sur toute la chaine environnementale et sociale.

Pour le ministre des mines et de la géologie, Abdoulaye Magassouba, cette étude s’inscrit en droite lignes des directives du président de la République, qui veut que  les ressources minières du pays  soient exploitées conformément aux  normes environnementales. « C’est pourquoi, nous avons recruté ce cabinet pour mener cette évaluation en vue de s’assurer du niveau de respect des  plans de gestion environnementale  et sociale (PGES) dont dispose chaque société », a martelé le ministre.

De son côté, le secrétaire général du ministère de l’environnement, des Eaux et Forêts, Saidou Bari Sidibé, « l’évaluation des sociétés minières sur le respect de leurs plans de gestion environnementales et sociales est une manière de faire le suivi et celle-ci pourrait amoindrir les conflits entre communautés et entreprises minières. Certes chaque société dispose ce plan qui constitue son  cahier de charge environnemental, mais il est important de contrôler à tout moment pour savoir le degré de conformité pour chaque multinationale », a-t-il souligné.

Dans le même sillage, Abdoulaye Magassouba a affirmé que des échanges sont prévus avec chaque société et les rapports seront diversifiés, c’est-à-dire chaque entreprise aura son rapport individuel et après des mesures correctives seront envisagées en vue d’améliorer les activités minières.

A noter que cette étude pourrait favoriser une concurrence du respect des principes environnementaux entre les différentes sociétés extractives.

Mamadou 3 Diallo pour afriquevision.info

contact@afriquevision.info

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *