Guinée : des  manifestants contre la  présidence à vie d’Alpha Condé mis aux arrêts à Nzérékoré

La lutte contre la nouvelle constitution se poursuit en Guinée par des acteurs opposés du projet ont manifesté ce jeudi 13 juin à N’Nzérékoré au sud du pays. Une manifestation organisée par  l’antenne régionale du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), qui avait été interdite par les autorités communales.

Le bilan fait état de 8 arrestations et 2  blessés graves dont un est plongé dans le coma. Une situation orchestrée  par les agents de sécurité sur instruction des responsables locaux.

Dans un communiqué diffusé  la coordination nationale de la coalition a déploré le comportement absurde des autorités régionales et les forces de l’ordre  avant d’encourager les citoyens à s’opposer la dérive constitutionnelle du régime. Pour eux, « malgré le caractère républicain de la démarche des membres du FNDC Nzérékoré, la police et la gendarmerie aux ordres de M. Alpha Condé, président de la République, ont brutalisé, violenté et arrêté les militants de la démocratie » a fustigé  la coordination nationale du FNDC.

Par ailleurs, les défenseurs de la constitution actuelle condamnent avec la dernière énergie  ces bavures « préméditées par les autorités » de Nzérékoré.

Depuis quelques mois, le clan présidentiel multiplie sa campagne pour le tripatouillage de la constitution en vue de permettre à leur mentor de s’éterniser au pouvoir.

 

Karaiba Diaby pour afriquevision.info

contactact@afriquevision.info