Guinée, contestation du prix du carburant : une forte mobilisation de la société civile dans les rues

Comme attendu,  les marcheurs des forces sociales ont bâti le pavé depuis ce matin à  Conakry et dans les capitales régionales selon nos informations: ils ont protesté  contre le réajustement  du prix du carburant à la pompe qui est à 10.000GNF.   Dans la marche,  l’on retrouve  les organisations de la société  civile  et certains hommes politiques au tour du mouvement dénommée ‘’forces sociales’’, dans cette structure, plusieurs activistes, lanceurs d’alerte, et d’autres couches y sont.

Depuis cette montée spontanée du prix des produits pétroliers par le gouvernement, les prix des transports urbains et inter urbains sont montés de façon fantaisiste dans les différentes gares routières du pays. C’est pourquoi, Furieux de cette situation, toutes les couches sociales se sont fortement mobilisées ce mardi 10 juillet  dans les rues pour rejoindre  l’esplanade du stade du 28 septembre,  point de rencontre où des discours mélancolique à l’endroit des gouvernants seront dénichés.

A côté des marcheurs ; les forces de sécurité sont restés vigilantes pour une marche sécurisées et sans violences. En attendant que les négociations aboutissent entre syndicat et gouvernement les activités restent pour le moment  paralysées à  travers le pays

Pour l’heure, les citoyens sont entre confinement dans les maisons  et déchainement  dans les rues.

Nous y reviendrons.

Mariam Keita pour afriquevision.info

contact@afriquevision.info