Guinée : château d’eau de l’Afrique de l’ouest, toujours à sec !

Depuis une bonne période la ville de Conakry connait une forte pénurie d’eau potable. À part les forages, les robinets ne coulent pas souvent, les puits sont presque secs, et les populations parcourent de longues distances pour atteindre le point d’eau le plus proche. Le seul Château d’eau de l’Afrique de l’ouest est presque qui est toujours à sec. 

Pendant longtemps nous savons que la couleur jaune domine pas mal les rues de la capitale, mais cette fois ci le jaune ne provient pas des taxis mais des multitudes de bidons de vingt litres et des cuvettes transportés par des femmes en quête d’eau. La denrée recherchée n’est pas de l’eau potable, mais de l’eau tout court. La plus part des quartiers ont creusé  des forages aujourd’hui. Il faut frapper de porte en porte ou un point d’eau proche pour s’y approvisionné. Ceux qui ont des voitures personnelles quittent la haute banlieue pour le centre-ville, histoire d’obtenir de l’eau de robinet.

« C’est devenue une coutume, on fait la queue et chacun puise  quatre seaux  ainsi de suite  » relate  Mignonne Touré de Hamdallaye. Plus loin, Madame Aissata Molel Barry de soloprimo confirme « nous ici on n’a pas d’eau de robinet j’ignore la cause,  mais de 18h  à 21h 30 nous venons puiser au forage du voisin. Le problème est qu’il est très exigeant,  mais nous sommes obligés d’accepter ces conditions » dit-elle.

Quant au quartier  Dixinn 2, un quartier qui a toujours connu de Sévères problèmes d’eau. Le transport d’eau est devenu un vrai business, une sorte de commerce. Il suffit d’avoir une charrette et le tour est joué! Faudrait alors remplir des bidons de vingt litres d’eau puis les transporter pour les vendre aux populations. Certains vivent de cette activité.

Situation déplorable mais plutôt négligée, quand nous savons que l’eau est une denrée indispensable pour tout être humain. Le pire est que les forages consomment énormément de courant mais surtout la plus part des concessions en possèdent… Cela risque de provoquer des calamités naturelles, comme le volcan et tant d’autres.

 

Mister Yrrab pour afriquevision.info

contact@afriquevision.info