En 2018,  la Guinée a bénéficié de  plus de 26 millions de dollars de l’USAID

L’organisation américaine pour le développement a annoncé ce mercredi, 15 mai  à l’occasion de sa revue annuelle avoir épaulé la Guinée en 2018 à des millions de dollars pour booster les différents secteurs du pays.

Un appui basé sur le manque à gagner dans des secteurs  sociopolitique et économique du  pays. C’est partant de ce constat, que  l’USAID a mis en place une politique de soutien dans les secteurs de la démocratie, la gouvernance, les droits de l’homme, la croissance économique et de la santé. Selon, le Directeur de l’USAID en Guinée Jeff Bryan a rappelé que les ressources pour la santé représentent plus de 80% de l’aide au développement de l’USAID en Guinée. Ces interventions ciblent notamment les femmes, les enfants de moins de cinq ans et les filles dans le but de réduire la mortalité maternelle, néonatale et infantile conformément aux objectifs stratégiques du Gouvernement guinéen. Plus loin, Jeff Bryan a déclaré qu’en 2018, plus de 26 millions de dollars us ont été investis dans les ressources allouées à la mission en Guinée et plusieurs millions de dollars par le biais des programmes financés par l’USAID depuis Washington.

Présidant les travaux de cette revue du portefeuille de l’USAID en Guinée, la Ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine a salué la performance de l’USAID en Guinée. C’est pourquoi Dr Diene Kéïta a tenu à faire un bref rappel sur les axes de coopération en cours entre les deux pays. Il s’agit de la réalisation d’importants projets et activités pour la qualité de la gouvernance sur le plan de la libération et de la promotion du secteur privé. Sur le plan de l’éducation, l’USAID a financé le projet intitulé « des niveaux fondamentaux de qualité et d’équité ». Dans le domaine de la santé, l’agence américaine a également développé et renforcé la lutte contre le VIH/SIDA à travers la création des centres de dépistages volontaire, l’achat d’équipements et produits, la formation du personnel et l’assistance technique. Et sur le plan de la Démocratie, elle a lancé des programmes visant à restructurer la société civile guinéenne afin que celle-ci puisse mieux assumer son rôle d’humanisation du débat politique.

En somme, cette journée de travail a permis  globalement de faire une évaluation approfondie des projets et programmes financés par les États Unis d’Amérique en vue de parvenir à une meilleure lisibilité des actions menées sur le terrain. Il a été  également question d’identifier les contraintes et proposer les ajustements nécessaires pour une coopération dynamique et efficace entre les deux pays.