- A la une, Actualités, Politiques

Élections législatives contestées en Guinée: le parti au pouvoir d’Alpha Condé  s’attribue 79 sièges sur 114

Les résultats provisoires des élections législatives contestées et tenues le 22 mars dernier en Guinée, viennent d’être publiés par la commission électorale nationale indépendante (CENI) ce 1er Avril. Sans surprise, le parti au pouvoir le RPG s’attribue 79 sièges sur les 114 que composent le parlement. 

Dans ce fiasco électoral boycotté par les grands partis de l’opposition, la nouvelle législature du pays devient quasiment monocolore.

D’abord pour le scrutin uninominal, la formation politique du président Alpha Condé, le RPG Arc-en-ciel se taille 37 sur les 38 sièges donnant ainsi la seule circonscription de Pita au NFD, le parti de l’actuel ministre de la jeunesse, Mouctar Diallo.

À la proportionnelle, au total 2 millions 879 mille 944 de suffrages se sont valablement exprimés et parmi lesquels 37 mille 894 voix étaient fixés comme étant le quotient électoral pour chaque parti compétiteur. À cette phase, la mouvance présidentielle (RPG) s’offre 42 sièges sur 76 avec 1 million 592 mille 599 voix, attribués à leur cause.

Pour maquiller la farce électorale, l’organe chargé d’organiser les scrutins, annonce que l’UDG du richissime homme d’affaires de Mamadou Sylla a gagné quatre sièges, devenant le désormais chef de fille de l’opposition virtuelle. Dans le même sillage, le MPDG de l’ancien ministre de Condé de la culture et des sports, Siaka Barry asperge 3 sièges, et quand aux NFD de Mouctar Diallo se retrouve avec 2 sièges, l’UPR de Bah Ousmane, ministre conseiller à la présidence du régime et toujours allié se conforte avec 2 sièges, le GDE d’Aboubacar Soumah 2 sièges, le RDIG de l’ex ministre de l’agriculture Jean Marc Télliano 2 sièges, l’UFC de l’actuel ministre d’État aux Transports Aboubacar Sylla meuble avec 2 sièges et le BOC du médecin Ibrahima Sort Diallo 2 sièges.

Les autres partis PGRP d’Alpha Ibrahima Sila Bah, l’ARENA de l’ex ministre de la sécurité Koureissy Condé, le RRD d’Abdoulaye Keita, FIDEL, GECI de Fodé Mohamed Soumah, UFD de Bâadiko, PPD et le parti AFIA de Dr Saliou Bella Diallo, se consolent avec un siège chacun.

Quant aux PDG RDA du fils de l’ancien président guinéen, Sékou Touré, de GUD, le RGP du collecteur en diamant Bouna Keita, l’ARN, la NGR du promoteur médiatique Abé Sylla, le MPD de l’ex directeur général de l’OGP Paul Moussa Diawara, récemment condamné pour détournement de 40 milliards de GNF, tous alliés du pouvoir ont décrochés chacun un siège mais avec le plus fort reste.

Les plus grands perdants sont, le RPR de Diabati Doré, l’UDIR, le PAG de Mansour Kaba, le RGUD d’Abraham Bouré, le PGR et le PDC, ces mouvements politiques n’ont obtenu aucun siège .

Il faut noter que cette nouvelle assemblée reste non reconnue par une grande partie de la population ainsi que des organisations africaines et internationales.

Karaiba Diaby pour Afriquevision. Info

contact@afriquevision. Info

About Afriquevision Afriquevision

Read All Posts By Afriquevision Afriquevision