DECLARATION N°003 DU CADRE PERMANENT DE CONCERTATION DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE (CPC-OSC)

La société civile guinéenne, consciente de son rôle et de sa responsabilité dans la prévention et la gestion de la crise institutionnelle que traverse la CENI.  
Vu l’arrêt de la cour constitutionnelle N°AC 41 du 07 AOUT 2017, Nous, organisations de la société civile guinéenne membres du CADRE PERMENANT DE CONCERTATION DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE en abrégé CPC- OSC.
Réunies en session extraordinaire ce jour Mardi 08 aout 2017, au siège de la CANEG de 15h à 17h saluons cet arrêt qui vise à moraliser et à canaliser la conduite au sein de la CENI après tant de mois de crise et de bicéphalisme.
Le cadre exhorte les commissaires de la CENI et les autres institutions républicaines à observer la sérénité jusqu’à la décision définitive de la cour constitutionnelle sur la crise dont elle a été saisie.
Par ailleurs, le cadre rappel que conformément à l’article 99 de la constitution, l’arrêt de la cour constitutionnelle est sans recours et s’impose aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives, militaires et juridictionnelles, ainsi qu’à toute personne physique ou morale.
Dans l’attente de l’arrêt de la Cour, le cadre invite l’ensemble des commissaires et l’équipe intérimaire à travailler de concert dans le cadre des préparatifs des prochaines élections.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *