Crise éducative en Guinée : Damoro Camara,  »je serais d’accord de donner même 20.000.000 GNF aux enseignants »

L’honorable Amadou Damaro Camara président du  groupe parlementaire le RPG Arc-en-ciel,  s’est exprimé ce lundi 8 octobre sur la crise qui mine l’éducation guinéenne. Selon le député de la mouvance présidentielle, «depuis l’arrivé d’Alpha Condé au pouvoir, le salaire a doublé dans l’éducation. C’est 40 % qui sont  alloué au budget à  l’enseignement, nous sommes loin de là,  mais des efforts considérables  sont fait qui ont permis d’obtenir 10 %», se félicite-t-il.

Poursuivant son intervention il souligne ceux-ci : «Je serais d’accord de donner même 20.000.000 GNF aux enseignants  comme  SLECG le demande, mais je ne vais pas donner 20.000.0000 à quelqu’un qui n’enseigne  pas,  qui est ailleurs, qui bénéficie des primes et qui est rentré dans l’enseignement par le truchement».

Parlant des négociations entre le syndicat libre des enseignants et chercheur de guinée et le gouvernement, l’honorable pense que,  «le syndicat par aisance c’est la négociation, le syndicat prend toujours le peu qu’on lui donne  et il revient encore. Dans une négociation on ne dit pas dès le début qu’il faut que j’ai çà, on ne négocie que ce qui est possible, l’impossible n’est pas négociable. Les 40 % qui sont étendus  à l’ensemble des fonctionnaires nous a amené à avoir une loi rectificative cette année, nous somme obligé avec ces salaires d’aller  vers un budget de fonctionnement, personne n’est satisfait de son salaire nul part dans le monde», conclut l’honorable Amadou Damaro Camara.

Haoulatou Sow pour afriquevision.info

contact@afriquevision.info