COP25: des milliers de personnes manifestent à Madrid pour dénoncer l’inertie des pollueurs

Jusqu’à présent, la population était restée silencieuse devant le sommet mondial sur le changement climatique à Madrid, la COP 25 lancée lundi 2 décembre et qui se poursuit jusqu’au 13. Les choses commencent à changer. Une manifestation de dizaines de milliers de personnes a déferlé ce vendredi 6 décembre depuis plusieurs points de la capitale pour exiger des chefs d’État et des dirigeants institutionnels qu’ils honorent leurs engagements.
Ils sont venus de cinq points de la capitale espagnole, de Principe Pio, de Vallecas, de Chamartin, d’Atocha ou de Villaverde. Ils convergent en direction de la Fontaine de Cibeles pour dire aux autorités et à tous : « Pour une planète soutenable et un monde plus juste », ainsi que le dit une banderole. Un autre slogan affirme en anglais : « Change ta vie, ne change pas le climat. »
Celui qui porte cette pancarte s’appelle Juan Carlos Rodriguez. Il dirige une antenne locale de Ecologistas en accion, une des principales organisations écologistes d’Espagne. « Il est nécessaire que les gens qui participent au sommet, ceux qui peuvent agir, nous écoutent et passent à l’action au plus vite. Ils doivent respecter leurs engagements en étant ambitieux. »

Foule hétérogène

Les militants et sympathisants d’organisations environnementales n’étaient pas les seuls à défiler ce vendredi. La foule était très hétérogène : familles, personnes âgées, et beaucoup de jeunes ou de très jeunes, qui se réclament de l’activiste adolescente suédoise Greta Thunberg. À l’image d’Alaya, puéricultrice de 28 ans :
« Nous sommes confrontés à une urgence climatique. Il est important que chacun apporte son aide pour freiner ce que nous sommes en train de faire subir à la planète. »
L’acteur espagnol Javier Bardem, très engagé en faveur de la défense de l’environnement, a pris la parole à la fin de cette marche pour le climat. « Nous vivons l’un des moments les plus critiques de notre Histoire et pour la première fois, nous parlons d’une seule voix », a-t-il lancé, en qualifiant de « stupide » le président américain Donald Trump qui a décidé de quitter l’Accord de Paris sur le climat.

La célèbre activiste, Greta Thunberg contrainte d’abandonner le cortège

L’événement a rassemblé 15 000 personnes selon la préfecture, mais 500 000 selon Greta Thunberg. Cette dernière a été contrainte d’abandonner le cortège au bout d’une heure. Entourée d’une nuée de sympathisants et de journalistes l’empêchant d’avancer, elle a dû monter dans une voiture pour rejoindre la fin de la manifestation.
Outre cette manifestation, se multiplient dans tout Madrid des initiatives alternatives, des conférences, des réunions, des rassemblements. Comme cette marche, toutes ces initiatives ont le même objectif : secouer les consciences face au défi climatique.

 

Rfi