COP24 : l’ONG JAG dresse le  rapport de sa participation  

Rapport de participation de la JEUNESSE ACTIVE DE GUINEE (JAG) à la vingt quatrième Conférence des Nations Unies à  Katowice en Pologne du 02 au 14 décembre 2018.  

Durant la conférence la JEUNESSE ACTIVE DE GUINEE (JAG)  à  travers ma personne a participé  à plusieurs événements, sessions et meeting dont entre autre :

  • La réunion du haut niveau sur le financement du climat présidé par le secrétaire Général des nations unies Antonio Guterres.

Au cours de cette conférence les débats étaient axés  sur les critères de financement, les plans nationaux d’adaptations et autre sujet afin d’arriver à un consensus pour l’accord de Paris. Ainsi toujours au niveau de cette réunion la France a appelé à  une mobilisation massive en matière du climat et de tenir les promesses préalablement prises  lors de l’accord de Paris en 2015.

  • La plénière avec le GIEC et l’OIM présidé par le président de la COP 24, Michal Kurtyka et aussi secrétaire d’Etat Polonais pour l’environnement.

Durant cette rencontre y a eu plusieurs interventions dont celle du Président du groupe  de GIEC (Groupe d’experts  intergouvernemental  sur l’évolution du climat). Il  a rappelé  le  rapport du GIEG notamment sur l’accélération du réchauffement climatique  à 1,5 et les conséquences qui touches  déjà de façon direct les moyens de subsistances des populations, les écosystèmes  etc…… il en appel a plus d’ambition et d’action en faveur du climat.

En effet toujours au niveau de cette plénière il y a eu une attention particulière lors de la déclaration du KERIBASS dont je cite : là où il y a une volonté y a un chemin.

On a assisté  aussi à la clôture du Talanoa Dialogue qui a été coprésidé par  le président de la COP23 et COP24.

Durant  cette clôture le président de la COP24 a réitéré  son engagement et celle de son pays pour que l’action climatique du Talanoa dialogue soit inscrit dans le système des Nations Unies, pour que à chaque COP que l’implication de tous soit effective  dans les débats.

Je rappelle que le talanoa dialogue est une méthode développé par les iles Fidji lors de la COP 23 en Allemagne  qui a  permis  de mettre sur un pied d’égalité tous les acteurs de la négociation pour la lute contre le réchauffement climatique.

Aussi  Durant cette clôture y a eu l’intervention aux noms de la circonscription des femmes et du Genre, mais aussi celle des jeunes notamment les ONGs.

Pour l’intervention  des femmes et du Genre,  elle a été  faite par TITI AKOSA qui a demandé aux Parties une ambition accrue de remédier à la situation désastreuse dans laquelle nous nous trouvons, comme le confirme le rapport du GIEC à une température de 1,5 ° C. Pour cela il faut un accès direct au financement climat pour mettre en œuvre de véritable  solution.

Pour les jeunes nous avons appelé à plus d’ambition pour l’accord de Paris et d’action concrète partout dans le monde et que les états arrête de faire les discours,  c’est le moment d’agir pour l’action climatique mondiale.

-3  la JAG a été convié  aussi au Sommet mondial sur le climat et la santé  organisé le 8 décembre 2018, par l’Organisation mondiale de la santé, l’Alliance mondiale pour le climat et la santé, le Comité européen des régions et l’Association Pro Silesia à l’université de Silésie à katowice. Un  sommet d’une demi-journée sur le changement climatique et la santé, parallèlement à la conférence de la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC).  Ce  sommet annuel  avait comme objectif clé de faire progresser l’engagement et la collaboration axés sur la santé et environnement  pour lutter contre le changement climatique.

Dans cette même lancée  la JEUNESSE ACTIVE DE GUINEE (JAG) a également assisté  à des événements et mouvement de jeunes de certains  pays et le programme de la circonscription de YOUNGO dont on est membre électif  pour cette année.

Je rappel que YOUNGO est la circonscription officielle de la jeunesse au niveau de  la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). YOUNGO est composé d’organisations et d’individus qui s identifient comme jeunes ce n’est pas une organisation, mais plutôt un ensemble de groupes et  d’individus.  Chaque année elle organise la  Conférence annuelle de la jeunesse (COY) qui réunit les jeunes du monde entier afin qu’ils se familiarisent avec la CCNUCC, créent des réseaux et s’organisent avant les négociations sur le climat de l’ONU, la Conférence des Parties.

Pour terminer,  je lance un appel  à la société civile guinéenne notamment, les organisations qui évoluent dans  le domaine de l’environnement et le développement durable à plus d’engagement et d’action  positif pour notre chers pays la Guinée.

Car, nous sommes très loin pour ne pas dire en retard. Y a tellement de choses prioritaires  dans ce domaine pour notre pays.

 

Ismaël BALDE  Responsable environnement de l’ONG JEUNESSE ACTIVE DE GUINEE (JAG)