Communales 2018 : qui est Moussa Baldé, Candidat indépendant à la Marie de Ratoma ?

Moussa Baldé est né à Labé le 18 février 1981. Originaire de Korbonyaya, sous-préfecture de Fatako dans la préfecture de Tougué, il est issu d’une famille modeste humble et religieuse.  Son papa n’ayant pas fait des études scolaires a compris très tôt les désavantages liés à la déscolarisation et va décider de  se battre pour que ses enfants puissent tous aller à l’école. Ce qui va permettra à Moussa Baldé d’accéder à l’école franco-arabe un peu plus tôt que ses camarades d’âge.

Après deux ans d’études à Korbonya, ses parents voyants tout le sérieux qu’il met dans ses études décident de l’emmener à Labé où il fera le primaire et le collège franco- Arabe de Thyndél avant de rejoindre Conakry pour intégrer le lycée Franco Arabe de Matam où il a décroché avec brio le bac 1, 2.

Malgré le désavantage lié à l’école franco-Arabe, il réussit le concours qui lui ouvrira les portes de la faculté d’Économie et de gestion de l’université général lansana Conté de Sonfonia.

Après quatre années d’études universitaires en économie et gestion, Moussa Baldé décroche une maitrise en Gestion de l’université GLC de Sonfonia avec mention excellent (BAC+4).

Par ailleurs au cours de son cycle universitaire Moussa BALDE va s’impliquer très tôt  dans les mouvements associatifs de jeunes. Cela lui a permis  d’acquérir suffisamment de connaissance et de l’expérience dans la gestion des hommes et des biens.

Il crée en 2004 avec quelques amis des différentes universités de Conakry une ONG dénommée, organisation des Jeunes Africains pour le développement, OJAD  dont le but était de fédérer la jeunesse guinéenne en particulier et africaine en général  par rapport à son implication dans le développement socioéconomique du continent. Élu à la tête de cette organisation il va la diriger de 2004 à 2006.

 

À  peine sorti de l’Université, le jeune diplômé ne va pas chômer, il commence son aventure professionnelle en Novembre 2007 en tant que  comptable de la Station Total de Ratoma au compte de la société UHODA Transport SARL. Il va y travailler jusqu’en Février 2008 avant de quitter pour rejoindre Plan International Guinée.

 

Plan Guinée sera une expérience qui va le marquer à vie pour la simple raison que l’ONG spécialisée dans l’assistance aux enfants va le rapprocher des personnes en situation de vulnérabilité et va lui permettre de découvrir toute la Guinée dans sa richesse culturelle et sa diversité. De Février à Juillet 2008,  il exercera à Plan Guinée en tant que Contrôleur interne au département Quality Assurance avant de rejoindre la société générale de banque en Guinée (SGBG).

 

Il sera en poste au service à la clientèle privée et visas de la Société Générale de Banque en Guinée (SGBG) du 14 Juin  au 31 Août  2010. Mais toujours à la recherche de nouveaux défis, Moussa Baldé va démissionner à la société Générale pour rejoindre la société de téléphonie MTN Guinée.

 

Du 1 er janvier 2010 au 04 avril 04 2012, il est Senior Financial Internal Auditor (auditeur interne des finances) à MTN Guinée au département Business Risk Management (BRM – gestion des risques).

 

Sa mission en tant que telle qui concentre les processus clés (financiers, commerciaux et autres) dans toute la société sera d’implementer les travaux de l’audit interne qui sont axés sur la pertinence et l’efficacité des processus opérationnels qui pourraient inclure: Approvisionnement, Gestion de stock, les créanciers, débiteurs, Commercialisation, Gestion de la trésorerie.

 

Du 5 avril 2012 au 30 Aout 2017 Moussa est Senior Operational Internal Auditor à MTN Guinée toujours au Business Risk Management (BRM).  Une position dans laquelle sa mission sera entre autres d’offrir une vue  indépendante sur la régularité de toutes les activités opérationnelles de la société  dans le but de garantir l’assurance aux actionnaires, de la sincérité des comptes et la régularité des activités dans le respect du processus et des procédures  internes.

 

Il Participe également à la planification et à l’exécution de plan d’audit annuel et assure le suivi des faiblesses soulevées lors des audits afin de s’assurer de l’implémentation de différentes recommandations.

Septembre au 30 Novembre 2017, il est Responsable de la planification, logistic et commerciale (Acting Planning and commercial logistic Manager) à MTN Guinée avant de démissionner dans l’optique de servir les citoyens de Ratoma.

En outre, Moussa Baldé a suivi plusieurs formations de perfectionnement en Guinée et à  l’extérieur du pays notamment à Accra au Ghana avec un certificat en Gestion des Ressources Humaines à J-Prompt Professional Institut of Technology.

 

Il a suivi pendant une année des cours d’anglais général au Centre of Languages and Professional Studies (CELPS) Accra Ghana et obtient un Certificat de maitrise d’Anglais.

 

Son engagement syndical

Si Moussa Baldé a passé 7 années donc l’essentielle de sa vie professionnelle à MTN c’est surtout son engagement au sein du syndicat des travailleurs qui lui fera gagner ses lettres de noblesse car outre le professionnalisme dont il fait montre, c’est en tant que syndicaliste qu’il aura marqué son passage dans cette société et l’a fait connaitre du grand public.

Ayant fait le constat que le syndicat de la société était déliquescent, il décide de se présenter aux élections pour le diriger. Sa position d’auditeur interne de la boite, donc sensé faire licencier les employés en infraction, ne jouait pas en sa faveur, malgré tout il décide de faire face à ce challenge.

De fil en aiguille, il met sa stratégie en place et parviens à rallier à sa cause l’essentiel des représentants syndicaux et des travailleurs de la société. Il gagne les élections hautes les mains et se hisse à la tête du syndicat de MTN en 2016.

Aussitôt installé, il décide de reformer le fonctionnement du syndicat et de se battre pour apporter un bien-être aux travailleurs de MTN. Les hostilités vont démarrer en 2016 ; le dernier mouvement intervenu au dernier trimestre de 2016 fera tache d’huile.

Le syndicat lance un avis de grève. N’ayant pas eu gain de cause, la grève est déclenchée. Moussa Baldé à la tête du mouvement et ses collègues syndicalistes exigent dans leurs plateformes revendicatives entre autres : l’instauration du 13ème  mois de l’année, une amélioration salariale, des primes de transport, et de logement; l’application d’un plan de formation qualifiante, la mise en place effective de l’assurance complémentaire retraite, le rétablissement de l’envoi des employés en pèlerinage aux lieux saints en raison de deux employés par confession entre autres, et l’application effective des points d’accord précédents, etc…

 

À l’issue  de 48 heures de grève qui va considérablement ralentir les activités de la société un accord est trouvé entre le syndicat et la direction générale : une victoire pour Moussa et ses collègues, car il y aura une augmentation salariale de 5,88% pour les employés des niveaux 1, 2 et 3, avec un rappel à partir du mois d’avril (2017) qui sera payé; la possibilité d’envoyer au pèlerinage chaque année deux employés de confession musulmane et chrétienne sur les lieux saints ; le réaménagement des horaires de travail, un plan de formation qualifiant pour les employés, privilégier à partir de maintenant des nationaux, à valeur égale avec des expatriés et le plus important qui est l’un plus gros trophée remporté par Moussa Baldé en  tant que syndicaliste : l’instauration du treizième mois qui était un point non négociable.

 

En avril 2017, la société MTN décide de se débarrasser de 48 employés pour des motifs économiques.

C’est un autre dossier que Moussa Baldé va gérer avec brio et fermeté. N’ayant pas pu faire reculer la direction générale sur sa décision de licencier 48 employés, il opte pour un second plan : le principe pour lui était simple, oui aux licenciements mais pas à n’importe quel prix.

Moussa Baldé va négocier cher le départ des 48 employés de MTN de telle sorte que leur mise au chômage ne puissent pas impacter sur leur niveau de vie et les avantages dont ils disposent à travers la société.

Les 48 employés s’en iront chacun(e) avec une clause libératoire leur permettant d’investir ou d’entreprendre dans la vie active afin de leur permettre de maintenir leur niveau de vie ; il obtiendra également de la direction générale la possibilité pour eux de continuer à bénéficier des avantages de l’entreprise plusieurs mois après leurs départs, notamment pour les services de soins médicaux et les appels téléphoniques, etc…

Les résultats obtenus en termes d’amélioration des conditions de vie des travailleurs de MTN Guinée en un an six mois sous le leadership de Moussa Baldé resteront gravés dans l’histoire du mouvement syndical de cette entreprise.

 

C’est au plus fort de sa popularité au sein de la société que Moussa va décider de raccrocher après avoir montré la voix et baliser la route afin de se concentrer désormais à la situation de ses compatriotes.

Par un heureux concours de circonstances, sa démission coïncide à la période des élections locales, Moussa estimant que c’est le moment ou jamais, va s’investir pour matérialiser un vieux projet : s’engager pour son pays.

Avec un groupe d’amis d’horizons divers, il matérialise la naissance du mouvement R.E.M (république émergente et moderne), un mouvement de jeunes activistes dont l’idéologie est basée sur l’engagement citoyen et font acte de candidature pour la mairie de Ratoma avec un projet de société ambitieux qui répond à des aspirations réelles des populations de cette commune.

Moussa Baldé a beaucoup voyagé à travers le monde et à nouer des partenariats solides à l’extérieur du pays et dispose d’un carnet d’adresses bien fourni. Il est polyglotte et parle couramment trois langues internationales : le français, l’anglais et l’arabe.

Pour ceux qui est des langues nationales, il parle le poular qui est sa langue maternelle et se débrouille en Soussou et en Malinké.

 

Moussa Baldé a une parfaite maitrise de l’outil informatique à travers les logiciels de base que sont : Microsoft Word, Outlook Excel, Access, Power point, Simple Comptable, sage 1000.

 

Moussa BALDE est marié à Baldé Youssouf depuis le 27 mai 2012 et père d’une fille et d’un garçon.

 

Cellule de Communication du Mouvement R.E.M

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *