Categorie: Environnement

Une mesure gouvernementale aux antipodes de la laïcité : la salubrité à Conakry

Selon le dernier communiqué relatif au conseil des ministres, 63 dépôts anarchiques d’ordures ont été identifiés à Conakry et l’Union européenne ne soutiendra la Guinée que dans le traitement de 30 dépôts anarchiques.

Guinée : Chalco signe son entrée dans l’exploitation d’une mine à Boffa

La société chinoise Chalco (filiale du groupe Chinalco), qui dispose d’un capital de cinq cent milliards de dollars (500 mdrs USD) et un chiffre d’affaire de cinquante milliards dollars (50 mdrs USD) a signé  ce vendredi, 08 juin à Conakry avec l’Etat guinéen via les  ministères  des mines et du budget, une convention d’exploitation d’une mine de Bauxite d’Alumine au nord sud dans la préfecture de  Boffa avec un cout d’investissement qui s’élève à  700 millions dollars.

La Guinée dans le top 3 des plus grands producteurs de bauxite : et après ?

Selon la Banque Mondiale, la Guinée vient d’être admise au Top 3 des plus grands producteurs de Bauxite après l’Australie et la Chine. Un classement qui aurait réjoui plus d’un guinéen si les dividendes que cela génère auraient profité aux populations locales puis nationales. Mais hélas !

La Guinée : le pays entre dans le Top 3 des plus grands producteurs de bauxite au monde (Banque mondiale)

En 2017, la production de bauxite a augmenté de près de 40%, passant à 42 716 000 tonnes, selon le nouveau rapport de la Banque mondiale sur les perspectives du marché des produits de base. Le pays fait ainsi son entrée dans le top 3 des plus grands producteurs au monde, en ravissant la 3e place au Brésil.

Conakry, capitale mondiale des ordures

Si la capitale mondiale du livre a été que folklorique, celle des ordures semble être dense avec la présence forte des animateurs, les moustiques. Conakry est vraiment sale et très sale. Une crise sanitaire, choléra pourrait faire surface si l’inertie continue au niveau des gouvernants.

Guinée : des cadres miniers, environnementaux et des transports à l’école des projets miniers

Le ministère  des mines et de la géologie en Guinée a procédé  ce mardi 05 juin 2018 à Conakry,  au lancement de la formation des cadres sur les procédures de  financement des projets miniers sur toute la chaine. Ces fonctionnaires  issus des  ministères, des mines, de l’environnement des Eaux et Forêts et des Transports seront outillés pendant quatre (4) jours sur ce thème.

Guinée : deux ministères évaluent les sociétés minières sur le respect de l’environnement

Dans le but de s’imprégner du niveau de respect du plan de gestion environnementale et sociale, par les entreprises extractives en Guinée, les ministères  de   l’environnement, des Eaux et Forêts et celui des mines et de la géologie ont initié une étude sur la vérification du degré de la mise en œuvre  des normes environnementales et sociales.

Fria : Naby CAMARA, SGCD tire les leçons de la crise qui a secoué la ville minière

Le secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de Fria explique comment l’autorité préfectorale s’est impliquée dans la gestion de la crise et des stratégies de canalisation d’éventuels remous sociaux dans la cité minière.Lisez l’interview

Exploitation minière à Forécariah : « nous constatons l’assèchement des cours d’eaux et des plantes » DPMC

Le directeur préfectoral des mines et carrières fait l’état des lieux du secteur extractif dans sa localité. La préfecture de Forécariah est une localité riche en ressources minières notamment du dimant et du fer. Dans certaines localités, des citoyens font l’exploitation artisanale du diamant, et ailleurs, des sociétés minières avaient commencé l’exploitation, mais la durée des travaux n’a été qu’éphémère. Aujourd’hui, les impacts sont visibles partout. Pour connaître les tenants et aboutissants de cette situation, AMINES est allée à la rencontre du Directeur préfectoral des mines et carrières  de Forécariah, Seydouba Conté. Interview !

Guinée: un activiste interpelle Alpha Condé sur l’utilisation des produits chimiques dans l’Agriculture(lettre ouverte)

A Son Excellence Monsieur Alpha CONDE, Président de la République de Guinée, 

Excellence,

A l’occasion de la journée  nationale du paysan que vous venez célébrer ce samedi, 12 mai 2018  à N’Zérékoré, je viens par la présente à vous, Monsieur le Président de la République, en ma qualité de citoyen guinéen conscient de ses droits, pour attirer votre attention sur les dangers liés à l’utilisation, de plus en plus généralisée, des produits chimiques dans l’agriculture. A cet effet, je fais appel à votre très réputé sens de l’écoute des préoccupations des populations guinéennes et à votre profond respect des lois démocratiques.